Une victoire enlevante pour lancer la saison

Le voltigeur Sébastien Boucher attend patiemment son tour... (Etienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

Le voltigeur Sébastien Boucher attend patiemment son tour avant sa première présence au bâton lors du match inaugural des Champions d'Ottawa contre les Jackals du New Jersey.

Etienne Ranger, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Pas de Cubains? Pas de problème pour les Champions d'Ottawa lors du match inaugural de leur deuxième campagne dans la Ligue Can-Am.

Leur attaque a mis du temps à se mettre en marche, mais elle s'est réveillée juste à temps jeudi soir au parc RCGT alors qu'un retentissant circuit de deux points de Danny Grauer avec deux retraits en fin de neuvième manche a procuré un gain de 4-2 aux dépens des Jackals du New Jersey.

«Tu penses à faire quelque chose du genre pendant toute la saison morte, et de le faire dans une telle situation, c'est toute une sensation, a dit Grauer, un receveur utilisé comme frappeur désigné pour l'occasion. C'est mon tout premier circuit walk-off en carrière, je n'en avais jamais eu auparavant. C'est quelque chose dont je vais me souvenir toute ma vie. C'est aussi un gros gain pour nous alors que nos frappeurs ne sont pas encore dérouillés.»

Grauer avait été blanchi à ses trois premières présences au marbre, mais il n'a pas raté l'offrande du releveur Fernando Cruz alors que Kenny Bryant était posté au troisième coussin après avoir soutiré un but sur balles pour amorcer la manche.

Les hommes du gérant Hal Lanier tiraient de l'arrière 2-0 en fin de huitième manche alors que leur partant Wilmer Font semblait destiné à perdre un duel de lanceurs contre son homologue des Jackals, John Walter, qui a blanchi Ottawa sur deux coups sûrs avant de céder la balle à sa relève.

«Tu penses à faire quelque chose du genre pendant toute la saison morte, et de le faire dans une telle situation, c'est toute une sensation. C'est mon tout premier circuit walk-off en carrière.»

Danny Grauer

Blanchi lui aussi à ses trois premières présences, autant de retraits sur des prises, l'arrêt-court Daniel Bick a cependant joué les hommes des grandes occasions en frappant un triple au champ opposé pour produire les deux points qui créaient l'égalité.

«On faisait face à un des meilleurs lanceurs de la ligue l'an dernier en Walter, il a été le meneur pour les retraits sur des prises et il nous a donné du fil à retordre. Bick a réussi le gros coup sûr au bon moment et Grauer... son circuit était un moment très excitant, comme ce l'est toujours, peu importe à quel niveau vous vous trouvez. C'est une excellente victoire pour nous de revenir de l'arrière comme ça, contre un bon club», analysait Lanier après la rencontre.

Font n'a commis qu'une petite erreur au cours de ses six manches de travail ponctuées de sept retraits sur des prises, mais elle s'est avérée monumentale, Art Charles retroussant son offrande loin dans la droite pour un circuit de deux points en début de sixième manche. «Il a quand même très bien lancé, tenant le coup pour une manche de plus qu'on espérait», a ajouté Lanier.

L'optimisme règne

Il y avait une foule annoncée de 3484 spectateurs pour ce match inaugural, un chiffre peut-être un peu gonflé, mais qui augure quand même assez bien pour l'équipe de deuxième année. 

Le commissaire de la Ligue Can-Am et propriétaire majoritaire de l'équipe, Miles Wolff, espère une moyenne d'environ 3000 amateurs par rencontre pour boucler le budget de l'équipe. Celui-ci est comme toujours très optimiste à l'aube d'une autre saison.

«Chaque année est différente, tu ouvres les portes et tu espères que les gens vont venir. Je pense que nous avons une meilleure équipe que l'an dernier et qu'on peut aspirer à prendre part aux séries éliminatoires, mais on n'est jamais certain de ce qui va arriver. C'est la même chose avec la météo», a souligné Wolff, qui espère solidifier la franchise en cette deuxième campagne afin de potentiellement trouver un investisseur local pour prendre sa relève.

Concernant les deux Cubains qui ont été prêtés aux Champions pour la présente saison, ils devaient à l'origine arriver jeudi, mais il appert qu'il leur restait de la paperasse à compléter à La Havane avant de s'envoler vers la capitale. Wolff espère que le premier but Alexander Malleta et le troisième but Donal Duarte pourront faire le voyage vendredi ou samedi. Il y a donc de fortes chances qu'ils ne participent pas à cette série de cinq parties contre les Jackals, qui se poursuivra jusqu'à lundi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer