Juulsen espère vivre le Championnat mondial junior

Le défenseur Noah Juulsen a été le premier... (Archives, La Presse)

Agrandir

Le défenseur Noah Juulsen a été le premier choix du Canadien en juin 2015.

Archives, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Lamarche
La Presse Canadienne
Brossard

S'il n'en tient qu'au principal intéressé, les partisans du Canadien pourront voir à l'oeuvre à Montréal le jeune défenseur Noah Juulsen d'ici la fin de la saison, bien que ce ne sera pas nécessairement dans l'uniforme Bleu-Blanc-Rouge.

Cette opportunité devrait certainement se présenter lors du calendrier préparatoire de l'équipe, qui s'amorcera lundi, mais peut-être aussi lors des demi-finales et de la finale du Championnat mondial de hockey junior, qui aura lieu au Centre Bell en janvier 2017.

Le Canada tentera alors de redorer son blason et de retrouver sa place au sommet de la hiérarchie du hockey junior mondial après une élimination en quarts de finale, aux mains de la Finlande, et une décevante sixième place en janvier 2016.

Juulsen, premier choix du Canadien en juin 2015, ne cache pas qu'il a cet événement annuel dans sa mire cette année, d'autant plus qu'il n'est pas parvenu à se tailler un poste avec la formation canadienne l'hiver dernier à Helsinki.

«Ça m'avait déçu de ne pas évoluer pour Équipe Canada, et mon objectif est de participer au tournoi cette année», a déclaré Juulsen après la dernière séance d'entraînement du camp des recrues du Tricolore.

Juulsen, qui renoue avec Nikita Scherbak, un ancien coéquipier avec les Silvertips d'Everett dans la Ligue de l'Ouest, a participé à deux des trois matchs du tournoi des recrues à London le week-end dernier.

Son rendement l'a satisfait, mais plus important encore, il a attiré l'attention de Martin Lapointe, le responsable du camp des recrues, qui a bien aimé la vision du jeu de Juulsen, la qualité de son tir et son implication sur le plan de la robustesse.

Juulsen a joué en compagnie de Mikhail Sergachev à London et s'est même payé une performance de trois points contre les recrues des Penguins de Pittsburgh lors du premier match.

«J'ai joué vendredi et dimanche, et je pense avoir connu deux solides matchs. Mon objectif était de garder les choses les plus simples possible, pratiquer mon style de jeu et ne pas m'inquiéter de commettre des erreurs», a indiqué Juulsen, l'un des 16 joueurs invités au camp principal du Canadien après avoir participé au tournoi des recrues.

Baisse de production

Juulsen a attiré l'attention des recruteurs lors de la saison 2014-2015, sa deuxième complète à Everett, avec une récolte de 52 points, dont neuf buts, en 68 matchs et un ratio défensif de plus-22.

Mais à l'instar de toute l'équipe, qui a inscrit 60 buts de moins après avoir perdu les services de Scherbak et d'autres attaquants, Juulsen a vu ses statistiques offensives chuter de façon radicale un an plus tard. En 63 rencontres, il a été limité à sept buts et 28 points.

Ce rendement ne l'a cependant pas empêché de se tailler une place sur la deuxième équipe d'étoiles de la Ligue de l'Ouest.

«Nous avions une équipe moins explosive à l'attaque, et j'ai appris à devenir un défenseur plus complet et porter attention à tous les petits détails. À 19 ans, je m'attends à retourner au niveau junior et mon objectif sera de jouer un rôle de leader et d'aider mon équipe à participer aux séries éliminatoires.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer