Pacioretty clôt le débat en fusillade

Le capitaine du Canadien a sorti ses plus... (Chris O'Meara, AP)

Agrandir

Le capitaine du Canadien a sorti ses plus belles feintes devant Ben Bishop pour donner la victoire aux siens.

Chris O'Meara, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
TAMPA BAY, Floride

Max Pacioretty a procuré une victoire très attendue de 4-3 au Canadien de Montréal contre le Lightning de Tampa Bay en marquant en fusillade.

Pacioretty a habilement déjoué Ben Bishop d'un tir du revers après une belle feinte avant d'êeer rejoint par un groupe soulagé dans le coin de la patinoire. Brian Flynn avait également déjoué le gardien des locaux entre les jambières au tir précédent, tandis que Mike Condon n'avait cédé que devant Valtteri Filppula en fusillade.

Cette victoire permet au Tricolore de mettre fin à une vilaine séquence de six revers.

Le Tricolore a profité des buts de Tomas Plekanec - qui a mis fin à une disette de 21 rencontres avec son huitième de la saison -, d'Alex Galchenyuk (9e) et de Dale Weise, qui a atteint un sommet personnel avec un 11e cette saison. La réplique du Lightning est venue des bâtons de Nikita Kucherov (13e), Jason Garrison (4e) et Ryan Callahan (5e). Filppula a récolté deux aides.

Condon a bloqué 36 tirs, tandis que Bishop a effectué 31 arrêts.

«Nous n'aurions pas remporté ce match sans ses gros arrêts», a dit l'entraîneur-chef Michel Therrien du travail de son gardien.

Le premier but

Après avoi vu l'adversaire marquer le premier but plus souvent qu'autrement au cours de cette léthargie, c'est le Tricolore qui a ouvert la marque en fin de première. Plekanec, fonçant droit au filet, a complété le beau jeu de P.K. Subban et de Sven Andrighetto à 15:58.

«De marquer le premier but nous a donné confiance. On a connu un gros début de match, a admis Therrien. On a dit aux joueurs de ne pas avoir en tête le résultat final, mais d'y aller une étape à la fois. C'est un processus.»

Le Lightning a profité d'une pénalité pour avoir accroché d'Andrei Markov pour niveler la marque en deuxième. Kucherov a joué de chance, Condon faisant dévier sa passe pour Steven Stamkos dans son filet.

Markov s'est repris un peu plus de quatre minutes plus tard, repérant Galchenyuk oublié dans l'enclave. Celui-ci a marqué d'un tir balayé sur réception. Jeff Petry a aussi récolté une aide sur le jeu.

Mais comme rien ne vient facilement au CH, il a bien failli échapper la rencontre en fin de troisième, alors qu'il a cédé deux fois en 21 secondes pour voir le Lightning prendre les devants 3-2.

Garrison a d'abord fait 2-2 à 13:21. Puis, à 13:42, Callahan a profité du flottement engendré par le but de Garrison pour faire 3-2. Michel Therrien a bien tenté de faire annuler ce but en arguant que Cédric Paquette avait obstrué le travail de son gardien, mais le but a été confirmé à la reprise vidéo.

Au lieu de s'effondrer, le Canadien a redoublé d'ardeur n'a mis que 32 secondes à créer l'égalité, grâce au but de Weise, qui a nécessité deux reprises vidéo pour le confirmer plutôt qu'une: une fois le but accordé à Weise, l'entraîneur-chef Jon Cooper a prétendu que ce dernier avait commis de l'obstruction à l'endroit du gardien, mais pas aux yeux des officiels à Toronto.

«Je trouvais qu'on méritait mieux à ce moment-là, mais on ressentait beaucoup d'énergie sur le banc, a indiqué Therrien. Dale Weise a marqué un gros but. La chose dont je suis le plus heureux, c'est de revoir des sourires et d'entendre de nouveau de la musique dans le vestiaire.»

Le Canadien n'aura pas le temps de célébrer cette victoire bien longtemps, lui qui doit se rendre à Sunrise immédiatement après la rencontre, afin d'y affronter les Panthers de la Floride mardi avec à l'enjeu le premier rang de la section Atlantique.

L'attaquant Zack Kassian... (Archives PC) - image 2.0

Agrandir

L'attaquant Zack Kassian

Archives PC

Scrivens s'amène, Kassian quitte

Le Canadien de Montréal a réglé définitivement le dossier de l'attaquant Zach Kassian.

L'équipe l'a échangé aux Oilers d'Edmonton en retour de Ben Scrivens, un gardien de 29 ans qui présente une fiche de 2-6-1 en 10 matches avec les Condors de Bakersfield dans la Ligue américaine cette saison.

L'ancien des Maple Leafs et des Kings revendique aussi un palmarès de 42-56-17 (moyenne de 2,90 et taux d'efficacité de 90,5%) dans la LNH, avec sept jeux blancs.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer