Au moins six semaines sans Carey Price

Carey Price... (Archives La Presse)

Agrandir

Carey Price

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Robert Laflamme
La Presse Canadienne
Brossard

Le Canadien a confiance que «le repos et la thérapie» suffiront à leur gardien vedette pour guérir sa blessure au bas du corps. L'équipe a fait savoir, lundi, que Carey Price sera absent pendant une période minimum de six semaines.

«Ça prendra le temps qu'il faudra, mais c'est au minimum six semaines», a déclaré le directeur général du Tricolore Marc Bergevin, qui s'est exceptionnellement adressé aux médias.

Bergevin a assuré qu'une opération n'est pas envisageable pour le moment. Mais qu'il ne peut pas prévoir si elle pourrait s'avérer nécessaire plus tard, ou à la conclusion de la saison.

«Toutes les blessures peuvent refaire surface, a-t-il répondu. Dès qu'un joueur saute sur la glace, il peut se blesser de nouveau. Carey n'est pas différent. Quand il reviendra au jeu, il sera complètement rétabli.»

Bergevin a affirmé avoir la ferme conviction que Price n'est pas revenu au jeu trop tôt, le 20 novembre, à la suite d'une première période de convalescence de plus de trois semaines.

«C'est normal de se demander si un joueur n'est pas revenu trop vite quand il se blesse de nouveau. Mais après avoir discuté avec tout le monde, ce n'est pas le cas de Carey. J'ai la certitude à 100%.»

Le gardien s'est blessé au cours de la rencontre du 29 octobre face aux Oilers d'Edmonton, qu'il a complétée, avant d'agir à titre de substitut de Mike Condon, le lendemain, contre les Flames de Calgary. Il a raté les huit matchs suivants. Il s'est reblessé à son retour à sa troisième sortie, le 25 novembre, lors du duel au sommet contre les Rangers de New York.

Bergevin n'a pas voulu préciser la nature de la blessure de Price, même si tout le monde - incluant les 29 autres équipes de la LNH - a bien vu le gardien avoir de la difficulté à pousser sur sa jambe droite en effectuant des déplacements latéraux, à compter de la deuxième période. Il a cédé sa place à Condon au début du troisième vingt.

«Ça peut être une blessure à l'aine, au mollet, à la cuisse, au genou ou à la cheville, a réagi Bergevin. Ça donne quoi à l'organisation de dévoiler la blessure d'un joueur? On gagne quoi à le faire? Dans le cas de Brendan Gallagher, nous avons donné l'information parce que c'était clair. Il a été opéré à la main gauche.

«Pour ce qui est de Carey, nous ne dévoilons rien. Nous faisons la même chose que les 29 autres équipes de la ligue. Ce ne sont pas des cachotteries juste pour le plaisir. Nous le faisons pour le bien du joueur et de l'organisation, et ça ne changera pas.»

Bergevin a évoqué qu'à l'époque où il évoluait dans la LNH, les joueurs discutaient entre eux des blessures des rivaux et de la possibilité de les frapper là où ça faisait mal.

«Si on ne sait pas exactement, on a des doutes. Ça vaut la peine. C'est plus sécuritaire», a-t-il résumé.

Témoignant de la confiance que l'organisation affiche à l'endroit de Condon et de Dustin Tokarski, Bergevin n'estime pas prioritaire d'aller chercher du renfort devant le filet. Il n'a également pas écarté la possibilité qu'on fasse appel à un moment donné à Zachary Fucale, qui en est à sa première saison dans la Ligue américaine.

Price devra donc faire l'impasse sur la rencontre de la Classique hivernale contre les Bruins de Boston, le 1er janvier, à Foxborough.

Le Tricolore pourrait également manquer les services de l'ailier Gallagher, qui doit être à l'écart du jeu pendant encore cinq semaines.

Des progrès du côté de Bournival

L'annonce de la perte de Price a relégué au second plan le retour à l'entraînement avec l'équipe de l'attaquant Michaël Bournival. Le jeune Québécois était inactif depuis le début du camp d'entraînement parce qu'il ressentait des symptômes d'une commotion cérébrale.

Rappelé des IceCaps dimanche, l'attaquant Daniel Carr s'est entraîné en rotation au sein du quatrième trio, avec Brian Flynn, Christian Thomas et Paul Byron. Carr devrait être laissé de côté pour la rencontre de mardi contre les Blue Jackets de Columbus.

En défense, Alexei Emelin a retrouvé Tom Gilbert au sein du troisième duo. Retranché lors des deux derniers matchs de l'équipe, le Russe devrait remplacer Greg Pateryn, mardi.

Torrey Mitchell et Alexander Semin demeurent sur la touche, blessés.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer