Carey Price de retour à l'entraînement

Carey Price... (Olivier Jean, Archives La Presse)

Agrandir

Carey Price

Olivier Jean, Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Lamarche
La Presse Canadienne
BROSSARD

Carey Price a fait un pas de plus vers un retour au jeu alors qu'il a participé à une première séance d'entraînement avec ses coéquipiers en trois semaines, mercredi, au Complexe sportif Bell de Brossard. Mais ni Price, ni l'entraîneur en chef Michel Therrien ne s'est aventuré à prédire une date pour un éventuel retour au jeu. Ça ne devrait toutefois pas tarder.

Alors que le Canadien entamera une séquence de trois matches en quatre soirs jeudi face aux Coyotes de l'Arizona, Therrien n'a pas voulu dire s'il était plausible de croire que Price serait lancé dans la mêlée lors de l'une de ces rencontres.

En fait, a laissé sous-entendre Therrien, la décision appartiendra au joyau des gardiens de la LNH.

«C'est un peu trop tôt. J'ai rencontré Carey ce matin pour voir comment il se sentait. Comme je l'avais dit au début de sa blessure, quand il va se sentir prêt, pas seulement physiquement parce qu'il doit aussi retrouver son synchronisme, il va nous le dire», a déclaré l'entraîneur lors de son point de presse.

Entouré par une meute de journalistes après l'entraînement, Price a assuré qu'il se sentait bien, mais a reconnu que le synchronisme n'était pas tout à fait au point.

«Je veux y aller au jour le jour, et je ne veux pas revenir au jeu alors que je ne serai pas entièrement prêt. Je ne veux pas me placer dans une position où je pourrais être vulnérable. J'ai besoin de retrouver tout mon synchronisme et il me faudra quelques séances d'entraînement. Disons que mon retour au jeu devrait être pour bientôt.»

Une chose est sûre: tout le monde dans l'entourage de l'équipe était heureux de revoir Price s'entraîner avec ses coéquipiers, ce qu'il n'avait pas fait depuis sa blessure au bas du corps survenue à Edmonton, le 29 octobre. Et personne n'était plus soulagé que le principal intéressé.

«C'était agréable d'être de retour sur la patinoire avec les gars. Chaque fois que vous êtes loin de vos coéquipiers, vous vous sentez un peu isolé et un peu moins un membre de l'équipe. J'ai eu l'impression que ça faisait trois mois. Mais les gars ont continué de bien jouer et ça m'a donné la chance de prendre mon temps.»

Éloges pour Condon

Pendant l'absence de Price, Condon a su tenir le fort et le Canadien a présenté une fiche de 5-1-2. Pendant cette période, le jeune cerbère a affiché une moyenne de 2,31 et un taux d'efficacité de ,909.

Condon, qui sera de nouveau appelé à défendre les filets du Canadien jeudi, a d'ailleurs reçu les éloges d'un peu tout le monde, dont celles de Price.

«(Mike) m'a permis de prendre tout le temps dont j'avais besoin pour me rétablir, a repris Price. Il a évolué avec beaucoup de brio au cours des dernières semaines et l'équipe a très bien joué. [...] Ça fait plusieurs fois que je dis que l'équipe ne dépend pas uniquement de moi, et je pense que les gars l'ont prouvé.»

Michel Therrien a lui aussi pris le temps de louer le travail de Condon, ainsi que celui de tous les autres joueurs.

«Pour connaître du succès, il faut la contribution de tout le monde. On est tous conscient qu'on a besoin d'un gardien qui fait le travail, qui te donne une chance de gagner. On considère qu'on a le meilleur dans la ligue, a d'abord rappelé Therrien.

«En son absence, je pense que les gars ont continué de jouer de la même manière, a-t-il ajouté. Le plan était de ne rien changer. J'aimais beaucoup comment on se comportait en début de saison, même avec la tenue de Carey Price. Les gars ont fait un excellent travail. Un gars comme Condon a été très solide. Pour la première fois de sa carrière, il aura la chance de jouer presque dix matches consécutifs si on inclut celui de demain», a d'ailleurs fait remarquer l'entraîneur-chef du Tricolore.

Mais Therrien a bien pris la peine de préciser que le retour de Price ne changera en rien la philosophie de l'équipe, et sa façon d'attaquer les matches.

«Les gars sont allés chercher beaucoup de crédibilité, beaucoup de respect. Mais il ne faut pas regarder trop loin. Ce n'est pas notre philosophie. Notre philosophie est très simple: on veut toujours 'performer', c'est une longue saison et beaucoup de choses peuvent arriver, a avisé Therrien.

«L'objectif no 1 est de faire les séries éliminatoires, se positionner le mieux possible pour faire les séries. Notre objectif est de gagner la coupe Stanley et ça ne changera pas. Mais il faut se concentrer sur les étapes une à la fois. C'est un processus.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer