Semine reste en pénitence

Alexander Semine... (Bernard Brault, Archives La Presse)

Agrandir

Alexander Semine

Bernard Brault, Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Robert Laflamme
La Presse Canadienne
BROSSARD

Michel Therrien n'envisage pas d'apporter des changements à la formation du Canadien en vue de l'affrontement de jeudi contre les Islanders de New York.

Le gardien Mike Condon va entreprendre un troisième match en l'absence de Carey Price, blessé, tandis que si la tendance se maintient, le Russe Alexander Semine sera donc laissé de côté dans un cinquième match d'affilée.

À écouter Therrien mercredi, et après l'avoir entendu discourir de façon élogieuse sur Paul Byron la veille, tout porte à croire que Semine devra prendre son mal en patience pendant un bout de temps. Pour lui, c'est la répétition du scénario de la dernière saison. Chez les Hurricanes de la Caroline, l'entraîneur Bill Peters l'avait retranché de la formation à maintes reprises.

Le pari ou le risque calculé que dit avoir pris le directeur général Marc Bergevin, en lui offrant un contrat d'une saison de 1,1 million $US, est en voie de tourner au vinaigre.

Mercredi, Semine a poliment décliné les demandes d'entrevue à l'issue de la séance d'entraînement de l'équipe. «Posez vos questions à l'entraîneur», a-t-il simplement suggéré.

Therrien a expliqué qu'il n'avait aucune raison présentement de remplacer un joueur au sein l'équipe. Cela malgré qu'elle ait encaissé trois défaites à ses cinq dernières sorties.

«Les gars qu'on utilise sont tous très responsables, ils sont engagés et ils ont de bonnes habitudes de travail. C'est dur de faire des changements dans ce temps-là.»

Questionné au sujet de l'importance d'avoir une bonne communication avec Semine, Therrien a répondu qu'il lui avait déjà fait part de ses doléances.

Évoluant avec Alex Galchenyuk au sein d'un des deux premiers trios à l'attaque, Semine, âgé de 31 ans, n'a réussi qu'un but et il a amassé trois points en 10 rencontres, en plus d'un dossier de moins-1 en défense.

La saison dernière, il a garni sa fiche de 19 points en 57 matches. Le 1er juillet, les Hurricanes se sont empressés de racheter les trois dernières années de son contrat, au salaire annuel de 7 millions $.

En septembre, dans une virulente sortie, le président des Hurricanes, Don Waddell, avait déclaré que Semine n'était plus capable de suivre le rythme de jeu dans la LNH. Force est de constater qu'il n'avait pas tort.

Sans Tavares?

Les Islanders vont se pointer à Montréal en se croisant les doigts pour que leur attaquant vedette John Tavares puisse renouer avec l'action. Tavares s'est entraîné avec l'équipe avant son départ de New York. Ce serait toutefois surprenant qu'il effectue un retour parce que, pas plus tard que lundi, l'entraîneur Jack Capuano affirmait qu'il était mal en point, évoquant même une longue absence. Tavares a raté les trois derniers matches de l'équipe en raison de la maladie.

Pour revenir au Canadien, Michel Therrien a mentionné qu'il n'y avait rien de nouveau dans le cas de l'attaquant québécois Michaël Bournival, qui demeure sur le carreau en raison de problèmes liés à une commotion cérébrale.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer