Un septième gain d'affilée pour le CH

Le Canadien a signé mardi soir une septième... (La Presse Canadienne)

Agrandir

Le Canadien a signé mardi soir une septième victoire en autant de matchs depuis le début de la saison, l'emportant 3-0 face aux Blues de St.Louis au Centre Bell.

La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Et de sept! Le Canadien ne sait que gagner en ce début de saison, et il a ajouté un septième gain à sa série déjà historique, mardi, en défaisant les Blues de St. Louis 3-0 au Centre Bell.

Carey Price a de nouveau été la grande vedette du Tricolore, en apposant son sceau de 38 arrêts sur le 36e blanchissage de sa carrière.

Max Pacioretty, son cinquième de la campagne, Alexander Semin, son premier dans son nouvel uniforme, et Torrey Mitchell ont déjoué Jake Allen.

Dans une septième rencontre de suite, le CH a inscrit au moins trois buts et, dans un sixième d'affilée, il a totalisé plus de 30 tirs (36).

«Ce n'est que le début de saison, a commenté Pacioretty, quand on l'a questionné au sujet de la séquence de victoires de l'équipe. Ce soir, nous avons trop misé sur Carey. Nous avons commis trop de revirements en début de match, mais nous nous sommes ressaisis par la suite.»

Les Blues s'étaient amenés à Montréal au sommet de l'Association ouest, en ayant remporté leurs quatre derniers matchs à l'étranger. Ils ont complété un voyage de six rencontres avec une fiche de 4-2-0.

Les troupiers de l'entraîneur Michel Therrien tenteront de s'approcher à deux succès du record de la LNH, vendredi, en rendant visite aux Sabres de Buffalo. Le lendemain, ils accueilleront les Maple Leafs de Toronto.

Des Blues embêtants

Le Canadien a trouvé chaussure à ses patins d'entrée de jeu. Les Blues ont battu la mesure et ils ont créé plusieurs brèches en défense, poivrant Price de 17 tirs en première période.

Mais c'est tout de même le CH, favorisé par la chance, qui a ouvert le score à 1:33 de la fin.

Plekanec a vu la passe soulevée qu'il a envoyée vers Pacioretty devant le filet être déviée deux fois chemin faisant, avant de se loger derrière Allen, subjugué.

Quand tout va pour une équipe...

«Nous avons connu un lent départ, mais d'être retourné au vestiaire en ayant l'avance a été très important, a commenté Price, en soumettant que l'équipe était due pour connaître un début de match chancelant. Nous avons bien réagi à notre retour sur la patinoire. Nous avions affaire à une talentueuse équipe. Les Blues nous ont défiés.»

Semin dégaine

Les hôtes ont effectivement repris des couleurs tricolores en deuxième période. Semin a doublé leur avance, à 4:52. Il a tiré de l'enclave en tournoyant et Allen n'y a vu que du feu.

«Ce premier but va lui enlever de la pression», a argué Michel Therrien, content qu'il ait suivi la directive qu'on lui a faite de décocher plus de lancers.

Steve Ott a par la suite tenté de fouetter les visiteurs en engageant le combat avec le jeune Nathan Beaulieu, qui s'est bien défendu.

Les Blues ont préconisé un style plus viril, et le Canadien est resté discipliné.

«Dès que nous avons pris l'avance, on aurait dit qu'ils voulaient nous déconcentrer en déployant plus de robustesse. Nous sommes demeurés concentrés sur la tâche à accomplir», a dit Pacioretty.

«À compter du moment où on a commencé à mieux jouer en défense, on a vu plus de frustration de leur part», a renchéri Price.

Sauvé par la baie vitrée

Brillant devant Tarasenko au début de l'engagement, Price a continué de s'illustrer. Il a frustré Ott d'un geste vif de la mitaine et Kyle Brodziak de la jambière sur le court rebond.

Les Blues se sont vu refuser un but en situation d'attaque massive. C'est que le rejet de la rondelle du défenseur Jay Bouwmeester a rebondi sur la partie arrondie de la baie vitrée près du banc des joueurs, comme un coup de billard. Price était rendu derrière son filet quand le caoutchouc s'est retrouvé au fond du but.

Les arbitres ont annulé l'action sur-le-champ, comme le stipule la règlementation.

«Notre responsable de la vidéo soutenait que la rondelle avait rebondi sur la baie vitrée d'à côté, a expliqué l'entraîneur des Blues, Ken Hitchcock. Je ne peux pas me prononcer parce que je n'ai pas vérifié moi-même.»

En troisième, le Canadien a continué de préconiser son style, en ne craignant pas de possibles contre-attaques rapides. Avec Price pour tenir le fort, il n'avait rien à craindre.

Mitchell a réussi le but qui a ébranlé le moral des Blues, à 8:07 de la fin, concrétisant le retour de lancer de P.K. Subban

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer