Tim Bozon prêt à lutter d'égal à égal

L'espoir du Canadien Tim Bozon affiche maintenant un... (Photo Olivier PontBriand, La Presse)

Agrandir

L'espoir du Canadien Tim Bozon affiche maintenant un poids de 207 livres, lui qui faisait osciller la balance à 158 livres à sa sortie de l'hôpital après avoir été terrassé par une méningite bactérienne, vers la fin de mars 2014.

Photo Olivier PontBriand, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
BROSSARD

Tim Bozon bombe le torse quand on lui fait remarquer qu'il a gagné du muscle.

« Ouais Ça se voit ? », réagit fièrement le jeune espoir du Canadien qui participe cette semaine au camp de développement de l'organisation.

Bozon dit être maintenant prêt à lutter d'égal à égal avec tous les autres, environ un an après avoir été terrassé par une méningite bactérienne qui a bien failli lui enlever la vie.

« J'avais du rattrapage à faire, et c'était l'objectif que j'ai poursuivi au cours de la dernière saison, confie-t-il. Il y a de longues heures de travail derrière ça. »

« Ça », ce sont les 207 livres de poids qu'il affiche, lui qui faisait osciller la balance à 158 livres à sa sortie de l'hôpital de Saskatoon vers la fin de mars 2014. Son poids était de 199 livres avant la maladie.

« J'ai passé les deux derniers mois à m'entraîner. J'ai eu amplement de temps, comme je n'ai pas fait partie de l'équipe de France », a-t-il relevé en entrevue, hier.

Bozon, qui possède la double nationalité américaine et française, a dit ne conserver de la traumatisante expérience que des séquelles psychologiques « qui seront toujours présentes ».

« Physiquement, la page a été complètement tournée. Il n'y a plus d'excuse qui tienne, a-t-il repris. Je suis revenu comme auparavant et je regarde vers l'avant. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer