Le Lightning bafoue le Canadien 6-2

Ondrej Palat (18)  et Steven Stamkos (91) célèbrent... (Olivier Jean, La Presse)

Agrandir

Ondrej Palat (18)  et Steven Stamkos (91) célèbrent le but de Nikita Kucherov (86)  devant Tomas Plekanec (14), hier au Centre Bell.

Olivier Jean, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Robert Laflamme
La Presse Canadienne
Montréal

Si le doute ne s'était pas installé, il doit l'être maintenant. L'inertie du Canadien à l'attaque au premier tiers est venue le hanter, dimanche, et le Lightning de Tampa Bay l'a aisément emporté 6-2 au Centre Bell.

Le Tricolore se retrouve en recul 0-2 dans la série demi-finale de l'Association Est qui se transporte en Floride, mercredi et jeudi.

C'est le pire scénario pour une équipe qui a subi sept défaites en autant de rencontres cette saison contre le Lightning.

Dans son histoire, le Canadien n'a remporté que cinq des 26 séries qu'il a amorcées en subissant deux revers.

Le héros du premier match, Nikita Kucherov, a dirigé l'attaque des gagnants avec un doublé. Steven Stamkos, en plus de deux aides, Valtteri Filppula, Victor Hedman et J.T. Brown ont ajouté leurs autres buts. Tyler Johnson et le Québécois Alex Killorn ont amassé deux aides chacun.

Les défenseurs Jeff Petry et Tom Gilbert ont été les marqueurs des perdants.

Le Lightning a débloqué en supériorité numérique, avec quatre buts. Le Canadien a encore été blanchi et il ne totalise qu'un but en 26 occasions en séries.

«Nous avons été très mauvais sur les unités spéciales», a déclaré l'entraîneur Michel Therrien.

Quand on lui a demandé s'il craignait de manquer de temps afin de redresser la plus que préoccupante situation, Therrien a simplement répondu: «il faut être meilleur».

Carey Price a été mis à l'épreuve 24 fois tandis que Ben Bishop a fait face à 29 lancers.

Vers la fin, Brandon Prust a cherché à mettre la table pour le troisième match en s'en prenant à Bishop. Prust a trouvé le défenseur Braydon Coburn sur son chemin.

L'attaquant Cédric Paquette n'a pas terminé la soirée en raison d'une blessure inconnue. L'entraîneur Jon Cooper a expliqué qu'on l'a retiré de l'action après deux périodes par mesure de prudence.

Du gaspillage

Le Canadien a livré une solide première période et il a même réussi à marquer le premier grâce au long tir de Petry, à 7:20. Avec un peu plus de chance, comme dirait Therrien, il aurait pu se forger une avance de quelques buts. Mais son indiscipline est venue tout saborder vers la fin.

«L'indiscipline nous a coûté le match, a tranché Therrien. Nous étions presque parfaits jusque-là. Nous ne pouvions pas demander mieux. L'indiscipline est venue casser le rythme et nous avons mal réagi.»

Avec 6:15 à jouer, Prust a d'abord écopé d'une double pénalité mineure - la seconde parce qu'il a trop rouspété. Ses coéquipiers lui ont sauvé la peau en éclipsant le Lightning pendant les quatre minutes. Flynn a même failli faire 2-0.

P.K. Subban a ensuite étiré la chance des siens en rudoyant Ryan Callahan après un arrêt de jeu. Cette fois, c'est Torrey Mitchell qui s'est présenté fin seul devant Bishop, brillant.

Peu de temps après, le Lightning a créé l'égalité en supériorité grâce au tir sur réception décoché de loin de Filppula.

«J'ai grandement apprécié le réveil du jeu de puissance, mais il n'y a pas eu de but plus important que celui de Filppula, a commenté Cooper. Pour le Canadien, de terminer le premier vingt sur une égalité, ç'a fait tourner le vent de notre côté.»

L'hécatombe

Le Canadien n'allait pas s'en remettre. Tôt en deuxième période, il n'a pas saisi deux occasions successives en supériorité.

Ce qui devait arriver arriva. Stamkos a finalement réussi son premier but des séries, à 8:06. L'as marqueur s'est échappé après avoir reçu la passe bondissante du défenseur Jason Garrison en pleine accélération. Il a mystifié Price à l'aide d'une feinte magistrale.

Le reste de la période a été un véritable cauchemar pour le CH, qui a été victime de deux autres buts du Lightning en supériorité.

Kucherov, en situation de quatre contre trois à 12:29, et Hedman, à 19:46, ont mis la touche finale avec des manoeuvres finement planifiées.

Le Canadien en retard de trois buts, Therrien a admis avoir soupesé la possibilité de retirer Price pour le début du troisième vingt. Il ne l'a pas fait après en avoir discuté avec l'entraîneur des gardiens, Stéphane Waite.

En troisième, Kucherov a fait 5-1 en supériorité. Gilbert et Brown ont échangé des buts pour mettre fin au supplice.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer