Une occasion ratée pour le Canadien

Max Pacioretty (67) aurait bien aimé en finir... (La Presse Canadienne)

Agrandir

Max Pacioretty (67) aurait bien aimé en finir dès hier avec les Sénateurs d'Ottawa.

La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le Canadien est toujours dans une position confortable, en avant 3-1 dans la série l'opposant aux Sénateurs, mais il aurait pu se faciliter la vie grandement si son jeu de puissance avait fonctionné hier soir.

Blanchi en trois occasions, celui-ci n'a maintenant fait mouche qu'une seule fois en 16 chances avec l'avantage d'un homme, un faible taux d'efficacité de 6,25%.

«Il faut être meilleurs que ça lorsque nous obtenons nos opportunités. Nous n'avons pas été en mesure de générer grand-chose et de marquer», analysait un P.K. Subban qui offrait des réponses très courtes après le revers de 1-0 de son club.

«C'était ce genre de match serré où il n'y avait pas beaucoup d'espace sur la glace. Les deux clubs tentaient de bien jouer leurs positions et ne pas permettre qu'un mauvais bond puisse dicter l'issue du match, surtout en zone neutre. Nous avions nos chances de l'emporter, mais nous n'avons pas pris de bonnes décisions avec la rondelle. Mais on retourne à la maison et on se prépare pour un autre match», a-t-il ajouté.

Auteur de cinq tirs contre Craig Anderson, l'attaquant Max Pacioretty aurait aimé en finir dès hier avec les tenaces Sénateurs. «Ce sont les séries et vous voulez gagner chaque match. Ces parties sont trop importantes pour laisser un doute rentrer dans votre esprit. Il faut y aller une présence et une période à la fois et essayer de gagner le prochain match, devant nos partisans», soulignait-il.

Son club s'est fait un peu moins brasser que lors de la troisième partie, mais l'entraîneur Michel Therrien estimait de son côté que la rencontre avait quand même été très exigeante au niveau physique: «C'était un peu moins physique (hier), mais ça n'empêche pas qu'il n'y avait pas beaucoup d'espace sur la patinoire. Il y a quand même eu de bonnes chances de marquer de part et d'autre, mais les deux gardiens ont été excellents, ils ont fait arrêt clé par-dessus arrêt clé... En regardant le big picture, on a gagné un match sur deux dans un endroit où il n'est pas facile de jouer. Maintenant on retourne à la maison et avec l'énergie de la foule. On a hâte à vendredi», a-t-il indiqué.

Mbrassard@ledroit.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer