Price est prêt

Le gardien Carey Price n'a ressenti aucune douleur... (PHOTO BERNARD BRAULT, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Le gardien Carey Price n'a ressenti aucune douleur à l'entraînement, hier.

PHOTO BERNARD BRAULT, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Robert Laflamme
La Presse Canadienne
BROSSARD

Carey Price est confiant de renouer avec l'action contre les Predators de Nashville, ce soir. Le gardien vedette du Canadien n'a pas éprouvé de problème à son retour à l'entraînement hier, et on confirmera son retour au jeu si tout se passe bien sur la glace ce matin.

«On verra mardi matin, a martelé Price à l'issue de la séance d'entraînement de l'équipe, à Brossard. Mais c'est fort probable», a-t-il laissé tomber à un moment donné.

L'entraîneur Michel Therrien a confirmé que Price devrait «en principe» jouer contre les Predators. Mais on se garde une porte de sortie au cas où la douleur réapparaîtrait à l'effort.

Price parlait également de sa participation au match des étoiles de la LNH comme acquise. Il a même confié que son père, son épouse ainsi que des amis de Cleveland l'accompagneraient à Columbus, en fin de semaine.

Un mal persistant

Price a raconté qu'il traînait depuis quelque temps la blessure mineure au haut du corps qui l'a contraint à rater le match de samedi contre les Islanders de New York.

Il l'a aggravée quand l'attaquant des Blue Jackets de Columbus, Matt Calvert, lui a foncé dessus au cours du match de mercredi dernier. Calvert a été poussé par Max Pacioretty, mais Price a dit ne pas en vouloir à son coéquipier.

Price a raconté que la douleur était supportable sur le coup et qu'il a pu terminer la rencontre, que le CH a gagnée 3-2.

«C'était un problème persistant et nous avons jugé préférable de prendre quelques journées de repos», a-t-il expliqué.

Dans ce contexte, ne serait-il pas préférable pour lui de s'accorder plusieurs journées de repos, quitte à faire l'impasse sur le match des étoiles?

«Vous ne voulez pas demeurer à l'écart trop longtemps compte tenu de l'importance que revêtent tous les matches», a-t-il répondu, en minimisant la gravité de son mal.

Price a dit qu'il tient à prendre part au match des étoiles parce qu'il voit sa sélection comme un privilège et un honneur.

«C'est quelque chose dont je suis fier, a-t-il déclaré. Évidemment qu'un peu de repos pourrait être bénéfique, mais un match des étoiles n'est pas très exigeant sur le plan physique. Nous (les gardiens) ne jouons qu'une période de hockey chacun.»

Price a ajouté qu'il a beaucoup de plaisir à renouer avec des joueurs de la LNH qu'il a déjà côtoyés et qu'il considère comme des amis.

Therrien a assuré ne pas s'objecter à la volonté de Price parce que «ce n'est pas une blessure majeure».

Parenteau inquiète

L'état de santé de Pierre-Alexandre Parenteau suscite plus d'inquiétude chez le Tricolore. L'attaquant québécois, absent de la séance d'entraînement hier, souffre de nouveau de symptômes post-commotion cérébrale.

Therrien a expliqué que Parenteau a été victime d'une deuxième commotion depuis le début de l'année, après avoir encaissé une dure mise en échec au cours du match contre les Sénateurs d'Ottawa, jeudi.

Le 2 janvier au New Jersey, face aux Devils, Parenteau avait subi une commotion. Il avait manqué les trois matches suivants, avant de revenir au jeu mercredi contre les Blue Jackets. Il avait alors affirmé aux médias avoir été victime d'une «petite commotion».

On ne peut pas s'empêcher de faire un lien entre les deux incidents et penser qu'il a peut-être hâté son retour au jeu.

«Je ne suis pas médecin, a lancé Therrien, en se disant peu préoccupé par l'état de santé de Parenteau. On me dit quand les joueurs peuvent jouer ou pas.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer