Le Hull-Volant se faufile

En complétant sa saison avec une fiche de... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

En complétant sa saison avec une fiche de 16 victoires et 27 défaites dimanche, le « HV » s'est assuré d'un rendez-vous avec le Royal de Repentigny au premier tour des séries qui débuteront le 24 août.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un changement de dernière minute aura permis au Hull-Volant de Gatineau de retrouver son aplomb juste à temps pour se faufiler dans les séries éliminatoires de la Ligue de baseball junior élite du Québec (LBJÉQ).

Au début du mois d'août, alors que l'équipe était sérieusement menacée d'être écartée du tableau des séries, l'entraîneur-chef Michel Landriault a soudainement laissé sa place au président Marco Daigle, qui a recruté un nouvel entraîneur adjoint en Serge Haché. Le nouveau duo a amené l'équipe à terminer sa saison avec six victoires en neuf matches. Surtout, le Hull-Volant a gagné ses quatre dernières rencontres pour devancer quelques formations qui luttaient avec lui pour le dernier rang donnant accès aux séries.

En complétant sa saison avec une fiche de 16 victoires et 27 défaites dimanche, le « HV » s'est assuré d'un rendez-vous avec le Royal de Repentigny au premier tour des séries qui débuteront le 24 août. D'ici là, sept joueurs du Hull-Volant prendront part au Championnat canadien de baseball des moins de 21 ans au parc Sanscartier du 16 au 20 août. Les meilleurs joueurs du Hull-Volant seront épaulés par une dizaine de joueurs vedettes de la LBJÉQ pendant ce championnat.

Les sept vétérans du Hull-Volant retenus pour ce tournoi national vont espérer commencer les séries éliminatoires sur une lancée puisqu'avec une fiche semblable en 2016 (16-26), l'équipe gatinoise avait surpris tout le monde en atteignant la finale du circuit Brulotte.

Marco Daigle avoue que son message a été dur envers les joueurs lorsqu'il a pris les rênes du club. « C'est clair que notre saison était en deçà de nos attentes. Nous étions devant une situation d'urgence avec neuf matches à jouer. Je pense que le message a été saisi, mais le mérite revient aux joueurs. Ceux qui ont vécu la finale de l'an dernier se sont levés. Toute l'équipe a élevé son jeu d'un cran. Il fallait que les choses changent. »

Malgré le redressement de l'équipe, Daigle assure qu'il n'a pas poussé son entraîneur vers la porte de sortie. « Michel sentait que son message ne passait pas. Il ne trouvait plus de solutions pour remettre l'équipe sur la bonne voie. Le job de coach est accaparant.

D'autres choses occupaient ses pensées. Il a voulu prendre du recul en s'occupant uniquement de son travail de directeur général. Finalement, il a choisi de laisser ce poste aussi la semaine dernière. Michel demeure un ami. J'ai pris sa place par intérim. Nous avons procédé à quelques petits changements. Les joueurs ont rehaussé leur jeu offensif et défensif et nous avons pu atteindre notre objectif en nous qualifiant pour les séries. »

D'ici à l'affrontement contre les champions de leur division, les lanceurs Zakary Gignac, Manuel Laflamme et Francis Krakana, les joueurs d'avant-champ Alexis Cadieux et Marcel-Maxime Lacasse ainsi que les voltigeurs Cédrik Pellerin et Alexandre Sabourin profiteront de la pause avant les séries de la LBJÉQ pour défendre les couleurs du Hull-Volant dans le championnat junior canadien.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer