Craig-St-Louis s'amuse à la maison

Craig St-Louis a claqué trois coups sûrs, dont deux... (Etienne Ranger, Le Droit)

Agrandir

Craig St-Louis a claqué trois coups sûrs, dont deux doubles.

Etienne Ranger, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Retranché par les Champions d'Ottawa au mois de mai, le Gatinois Philippe Craig-St-Louis a pris un malin plaisir à mal faire paraître son équipe locale dès son premier passage de la saison au parc RCGT.

Inséré au deuxième rang du rôle des frappeurs des Capitales de Québec mardi soir, il a mené les visiteurs vers un gain de 7-4 en claquant trois coups sûrs, dont deux doubles.

La recrue de 22 ans a frappé la balle avec autorité à ses cinq présences au marbre. Son premier double a notamment été cogné par-dessus la tête de Tyson Gillies au champ centre. Il a ensuite marqué le premier des trois points des Capitales dès la première manche contre Yean Carlos Gil.

Ce dernier venait pourtant de recevoir le titre du lanceur de la semaine dans la Ligue Can-Am. Face à Lazaro Blanco, qui donne en moyenne deux points par match cette saison, la remontée des Champions s'annonçait difficile, mais ils ont répliqué avec deux points à leur tour au bâton.

Craig-St-Louis a continué à s'amuser dès la deuxième manche en cognant un autre double au champ droit. En quatrième manche, il a doublé l'avance des Capitales à 4-2 à l'aide d'un simple. Il a fallu une longue course à Tyson Gillies à 400 pieds du marbre pour retirer l'ancien du Hull-Volant de Gatineau en septième manche. Gillies a encore retiré Craig-St-Louis sur un long ballon en huitième manche.

« C'est clair que c'est plus satisfaisant de cogner de gros coups sûrs contre eux (Champions) devant mes parents et mes amis. Tyson Gillies a fait tout un attrapé en septième pour me priver d'un troisième double ! J'ai travaillé avec l'entraîneur des frappeurs récemment pour retrouver mon élan du début de saison. Il fallait que je retrouve mon synchronisme. Ça tombe bien que je débloque à Ottawa. Mon but, c'est de me rendre sur les sentiers pour que le coeur de notre rôle des frappeurs puisse produire des points et c'est ce qui est arrivé ce soir », a dit l'étoile du match.

Chez les Champions (11-20), Ricky Oropesa avait redonné espoir aux 1014 partisans avec un circuit en solo aux dépens de Blanco en sixième manche, mais leur menace s'est arrêtée là.

Les visiteurs ont profité de la relève chancelante des Champions pour prendre les devants 7-3 en septième manche. Les locaux ont bien manufacturé un dernier point en septième manche, mais Jon Fitzsimmons est venu fermer les livres en fin de rencontre même si les locaux avaient le point de la victoire au bâton.

Jordan Lennerton, Daniel Rockett, Adam Ehrlich et James McOwen ont imité Craig-St-Louis en connaissant du succès au bâton avec deux coups sûrs chacun.

Sébastien Boucher, le joueur local des Champions, n'a pas été en reste. L'ancien des Capitales a atteint les sentiers quatre fois à ses cinq présences au bâton, mais il a reçu quatre passes gratuites. Le receveur Danny Grauer a récolté trois coups sûrs dans la défaite. Gustavo Pierre, Steve Brown et Oropesa ont soutiré deux coups sûrs chacun dans le revers.

« Ce fut un bon match jusqu'en septième manche parce que nous revenions toujours de l'arrière pour nous accrocher, mais encore une fois, nous n'avons pas été capables d'aller chercher le gros coup sûr quand nous avions des coureurs en position de marquer. Ça va aussi nous prendre plus de constance de nos releveurs même si Curtis Johnson a été excellent en deux manches », a souligné le gérant Hal Lanier.

Ses hommes vont terminer leur série de trois matches contre les Capitales (21-10) mercredi soir avant de prendre le chemin de Rockland jeudi.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer