Le Hull-Volant passe en demi-finale

Dans son match complet au monticule, Zakary Gignac... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Dans son match complet au monticule, Zakary Gignac a retiré huit frappeurs sur des prises.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le Hull-Volant de Gatineau n'avait jamais fait les séries de la Ligue de baseball junior élite du Québec à ses quatre premières années d'existence.

Partis du mauvais pied au début de leur cinquième saison, les équipiers de Michel Landriault se sont transformés à partir du 1er juillet. En quelques semaines, ils sont passés de la cave du classement à demi finalistes des séries de la LBJÉQ.

Lundi soir, devant quelque 250 bruyants partisans qui meublaient les gradins du parc Sanscartier, les Gatinois ont même complété leur balayage du Rocket Big Bill de Coaticook avec conviction. Zakary Gignac a lancé un match complet d'un seul coup sûr et les bâtons des locaux étaient tout feu tout flamme alors que le Hull-Volant a signé l'arrêt de mort de son adversaire avec un gain de 12-0.

Le Hull-Volant attendra maintenant le résultat de la série entre Trois-Rivières et Charlesbourg afin de connaître son prochain adversaire. Cette série étant égale 2-2, la demi-finale ne devrait pas se mettre en branle avant le week-end prochain. Le gagnant de la série actuelle entre St-Eustache et Repentigny passera quant à lui directement à la finale.

Traduction? Le Hull-Volant est assuré de faire partie du top-3 de la LBJÉQ cette saison. «L'équipe que l'on voit à l'oeuvre présentement, c'est l'équipe que je voyais en début de saison quand j'avais dit que je visais le top-4 de la ligue. Bon, ça aura pris 20-22 matches avant de voir le vrai Hull-Volant, mais nous avions plusieurs blessés en début de saison. Tout rentre dans l'ordre maintenant», a souligné l'entraîneur-chef Michel Landriault après la deuxième série victorieuse des siens.

En pleine progression, la jeune équipe du Hull-Volant a maintenant remporté ses sept derniers matches. Dans son match complet au monticule, Zakary Gignac a retiré huit frappeurs sur des prises. Très peu de joueurs du Rocket Big Bill ont atteint les sentiers. Il a n'a accordé qu'un double, un but sur balle et il a atteint un frappeur.

«Avec notre avance de 3-0 dans la série, j'ai commencé le match sans pression, dit Gignac. C'était un match important, mais je me suis préparé comme d'habitude. Cette victoire rapide va nous faire du bien pour reposer les bras de nos lanceurs. On n'a pas de préférence pour la prochaine série même si Trois-Rivières serait mieux parce que c'est moins loin! Ça fait sept matches en ligne que nous gagnons. Nos bâtons sont là. Nos bras sont là et nous avons fait le plein de confiance. Nous n'aurons aucun complexe dans la prochaine série même si l'opposition sera forte.»

Si la victoire du Hull-Volant a été sans équivoque dans le quatrième match, c'est réellement Danick Jeanvenne qui a donné le coup de grâce avec un double qui a vidé les buts tous occupés en quatrième manche. Sa claque de trois points a porté la marque à 6-0 et les locaux ont ajouté deux autres points dans la manche pour prendre les commandes 8-0. Toutes les balles semblaient tombées en jeu et Zakary Gignac ne montrait aucun signe de défaillance sur la butte.

En profonde léthargie dans les six premiers matches des séries, le meilleur frappeur du Hull-Volant en saison régulière est sorti de sa torpeur dans le deuxième match contre le Rocket Big Bill et il n'a pas dérougi depuis. Lundi, Cédrik Pellerin a cogné quatre coups sûrs à ses quatre présences au bâton pour améliorer sa moyenne en séries à ,292. Il a aussi croisé le marbre à quatre reprises en plus de produire trois points. Alexandre Sabourin et Philippe Craig-St-Louis ont également fourni deux coups sûrs chacun dans la victoire décisive.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer