Le Hull-Volant explose contre Coaticook

Cédrik Pellerin s'est fait pardonner son lent début... (Etienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

Cédrik Pellerin s'est fait pardonner son lent début de séries en catapultant une balle par-dessus la clôture du champ centre, en quatrième manche.

Etienne Ranger, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le Hull-Volant de Gatineau est bien assis dans le siège du conducteur dans sa série quart de finale de la Ligue de baseball junior élite du Québec contre le Rocket Big Bill de Coaticook.

Lanceur par excellence du mois de juillet dans le circuit Brulotte, Manuel Laflamme a offert une autre brillante performance au monticule en lançant un match complet de quatre coups sûrs et Cédrik Pellerin a mis fin à sa léthargie au bâton en claquant un retentissant circuit de trois points en quatrième manche pour mener le Hull-Volant à une victoire de 7-0 devant 285 spectateurs au parc Sanscartier jeudi soir.

Les Gatinois prennent ainsi une avance de 2-0 contre le Rocket Big Bill, qui a eu de la difficulté à sortir la balle de l'avant-champ face à un Manuel Laflamme en plein contrôle.

« Je n'ai pas effectué plusieurs tirs dans ce match. J'ai lancé presque exclusivement des balles rapides et j'ai aussi lancé des prises. Après le mois de juillet que j'ai connu, je considérais que j'avais eu deux mauvaises sorties dans la première série que nous avons gagnée, mais ça s'est très bien passé ce soir », a expliqué celui qui a signé sa première victoire des séries tout en abaissant sa moyenne de points mérités à 2,77.

Au bâton, les locaux ont connu une soirée faste en cognant 12 coups sûrs face au lanceur partant Julien Houle. Personne n'était aussi soulagé que Cédrik Pellerin dans l'abri des joueurs. Meilleur frappeur du Hull-Volant en saison régulière avec une moyenne de ,311, il n'avait soutiré qu'un maigre coup sûr à ses 16 présences au bâton pendant les séries. Il n'aimait pas ça.

« J'étais très choqué. Je considérais que j'étais en train de choker. J'avais l'impression d'avoir traîné l'équipe en séries éliminatoires, mais je ne faisais rien en séries. Je sentais que je laissais tomber l'équipe. Ça venait me chercher directement. »

Pellerin s'est fait pardonner son lent début de séries quand il a catapulté une balle par-dessus la clôture du champ centre en quatrième manche. Sa claque de trois points donnait une avance de 4-0 au Hull-Volant qui avait laissé moisir trois gros coureurs sur les buts dans les deux premières manches du match avec un seul retrait à chaque fois.

« La pression vient d'être relâchée. Je ne savais pas si la balle allait franchir la clôture. Je n'ai rien changé à mon approche. J'ai juste fait un bon contact et la balle a voyagé. Pendant ma période de sécheresse, j'ai surtout été malchanceux. Je n'ai pas été retiré au bâton souvent. C'est juste que la balle ne trouvait pas les trous. Elle ne tombait pas », a dit celui qui a ajouté un solide double à sa présence suivante au bâton.

Alexis Cadieux a aussi cogné la longue balle dans la cinquième manche où le « HV » a inscrit trois points. Cadieux, Marcel-Maxime Lacasse, Alexandre Sabourin, Danick Jeanvenne et Kevin Chénier ont tous frappé deux coups sûrs chez les vainqueurs.

« Nous avons pris les devants 2-0 et nous venons de passer leurs deux meilleurs lanceurs. Nous sommes confiants pour le reste de la série parce que nous avons plusieurs bons lanceurs », a analysé Pellerin.

Le Hull-Volant tentera maintenant d'étendre son avance à trois parties en se rendant à Coaticook pour le troisième match de la série vendredi soir. Le quatrième match sera disputé à Gatineau dimanche après-midi, à 16 h, au parc Sanscartier.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer