Le Hull-Volant amorce ses quarts de finale à Coaticook

Le Hull-Volant n'a jamais attiré autant l'attention au... (Étienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

Le Hull-Volant n'a jamais attiré autant l'attention au parc Sanscartier.

Étienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Tout semble tomber en place au bon moment pour le Hull-Volant de Gatineau.

Non seulement l'équipe a-t-elle participé aux premières séries de son histoire dans la Ligue de baseball junior élite du Québec, mais elle est également passée au deuxième tour. Dès mardi soir, elle se frottera au Rocket Big Bill de Coaticook au stade Julien-Morin.

Pour l'entraîneur-chef Michel Landriault, il s'agit d'un autre adversaire à sa portée.

Au premier tour, le Hull-Volant (16-26) a disposé des Cards de LaSalle (19-23) en quatre parties. En quarts de finale, le Rocket Big Bill (18-24) représente un adversaire à peu près du même calibre, sauf que le Hull-Volant a le vent dans les voiles.

«Comme nous, le Rocket participe à ses premières séries. Quelqu'un va finir dans le top-3 de la ligue. C'est excitant.»

Michel Landriault
entraîneur-chef du Hull-Volant

«Nous venons de gagner huit de nos 12 derniers matches. Nos lanceurs font du très bon travail. La défensive aussi. Et maintenant, nos bâtons vont bien. C'est ce qui nous a permis de vaincre LaSalle en quatre matches. Coaticook compte sur deux frappeurs vraiment redoutables, mais je crois que notre profondeur chez les lanceurs nous procure un avantage. Comme nous, le Rocket participe à ses premières séries. Quelqu'un va finir dans le top-3 de la ligue. C'est excitant», a raconté Landriault.

Au début de l'année, l'entraîneur gatinois visait une place dans le top-4 de la ligue, mais ça ne s'est pas passé ainsi en saison régulière. Or, le Hull-Volant est en train de se racheter depuis le 1er juillet. «La chimie s'est installée à partir de ce moment. Nous avons récupéré des joueurs blessés et effectué une transaction. Nous jouons du meilleur baseball. Nous avons divisé notre série de deux matches contre Coaticook en saison régulière, mais nous ne formons plus la même équipe maintenant», a ajouté l'entraîneur.

De l'ambiance dans les gradins

Six équipes sont encore en vie dans les séries de la LBJÉQ et le Hull-Volant n'a jamais attiré autant l'attention au parc Sanscartier.

«Nous avons eu entre 200 et 250 spectateurs à nos derniers matches. On espère franchir la barre des 300 à 350 pour la prochaine ronde. Il y avait de l'ambiance au parc et les gars la sentaient!»

Tombeur de Longueuil en cinq matches au premier tour des séries, le Rocket Big Bill sera en visite au parc Sanscartier dans les deuxième et quatrième matches disputés jeudi (20h) et dimanche (16h) dans cette série quatre de sept. Au monticule, Zakary Gignac et Manuel Laflamme obtiendront les deux premiers départs. En relève, Philippe Charlebois et Francis Krakana ont fait un travail impeccable au premier tour.

Il faut aussi noter le coup de pouce apporté par Marcel-Maxime Lacasse, qui arrive de l'ABC U18. Inséré dans la formation au poste de receveur, il a frappé des coups sûrs opportuns dans les deux derniers matches contre les Cards où il a produit trois points.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer