Défaite des Champions

Pour un deuxième match de suite contre les... (Etienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

Pour un deuxième match de suite contre les Étoiles japonaises de Shikoku Island, et un 10e cette saison, les Champions d'Ottawa ont dû disputer plus que neuf manches pour faire un maître.

Etienne Ranger, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les Champions d'Ottawa aiment ça, faire du temps supplémentaire.

Pour un deuxième match de suite contre les Étoiles japonaises de Shikoku Island, et un 10e cette saison, ils ont dû disputer plus que neuf manches pour faire un maître.

Contrairement à la veille, ce sont les visiteurs qui sont sortis vainqueurs mercredi soir, 4-3 en 11 manches devant 2413 amateurs au parc Raymond Chabot Grant Thornton.

Le record de la Ligue Can-Am de 14 parties avec manches supplémentaires est menacé alors qu'Ottawa n'est plus qu'à quatre parties de la marque avant même d'arriver au mois de juillet.

Un petit roulant au deuxième but de Hiroki Tsuruta a fait compter le point de la victoire pour les visiteurs du pays du soleil levant.

La rencontre ne se serait jamais rendue jusque là si les visiteurs nippons n'avaient pas éprouvé toutes sortes de difficultés sur les sentiers. À deux reprises, ils ont vu des coureurs se faire prendre en souricière entre le marbre et le troisième but, avant de se faire retirer quand deux coureurs se sont retrouvés en même temps sur ce dernier coussin. Deux autres Japonais se sont fait prendre à contre-pied au premier but par le lanceur. Et en défensive, ils ont aussi oublié de couvrir le deuxième but à deux autres occasions pour permettre à des joueurs des Champions d'avancer de 90 pieds.

La troupe de Hal Lanier a elle aussi éprouvé des difficultés à effectuer des jeux fondamentaux. En fin de neuvième manche, des buts sur balles aux deux premiers frappeurs ont placé des coureurs aux deux premiers coussins. Mais les Champions ont été incapables de capitaliser quand Matt Helms a été incapable de déposer un amorti avant d'être retiré sur des prises, tout comme le héros de la veille, Sébastien Boucher. Donal Duarte a ensuite frappé un ballon au champ centre pour mettre fin à la menace et forcer la prolongation.

«Nous avons raté trop de chances parce qu'on n'a pas réussi les jeux fondamentaux. Les amortis ratés, c'est mortel. Pourtant, on a un club qui les réussis assez bien d'habitude. En plus, plusieurs de nos frappeurs se sont fait retirer en s'élançant sur de mauvais lancers. Ça fait que nous avons laissé beaucoup trop de coureurs sur les sentiers. C'est dommage, on a pourtant obtenu une bonne performance de notre partant. Toutes des parties nécessitant de la prolongation vont finir par faire mal à nos lanceurs», se lamentait le gérant Hal Lanier après coup.

Le partant en question, Austin Chrismon, n'avait effectivement pas grand-chose à se reprocher alors qu'il a lancé les neuf premières manches. Il a alloué trois points, dont deux mérités, tout en éparpillant 10 coups sûrs alors qu'il a en contre-partie fait fendre l'air à neuf frappeurs japonais.

Un simple opportun d'Albert Cartwright bon pour deux points a lancé les Champions en avant en troisième manche et après un premier point des visiteurs à la manche suivante, Danny Grauer a répliqué immédiatement avec un ballon-sacrifice.

Cinq coups sûrs consécutifs accordés par Chrismon en sixième reprise ont cependant permis aux visiteurs de créer l'égalité.

La défaite, qui mettait fin à une séquence de trois gains consécutifs d'Ottawa, est allée à la fiche du releveur Miles Moeller.

Le troisième match de cette deuxième série internationale des Champions, après la visite des Cubains il y a deux semaines, aura lieu jeudi soir, après quoi Ottawa recevra la visite de Sussex County pour une série de quatre parties pendant le week-end de la Fête du Canada.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer