Les Blue Jays battent les Phillies 7-2

Marco Estrada a atteint un niveau où il n'a maintenant plus besoin de tout son... (Matt Slocum, Associated Press)

Agrandir

Matt Slocum, Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Rob Maaddi
Associated Press
PHILADELPHIE

Marco Estrada a atteint un niveau où il n'a maintenant plus besoin de tout son arsenal pour avoir du succès.

Il offert un autre départ de qualité, Edwin Encarnacion et Josh Donaldson ont réussi un circuit en solo chacun et les Blue Jays de Toronto ont pris la mesure des Phillies de Philadelphie 7-2, mercredi soir.

Estrada (5-2) a accordé deux points et quatre coups sûrs, mais il a aussi retiré cinq frappeurs sur des prises en six manches et deux tiers de travail.

«Ce fut une bataille pour lui ce soir, a convenu le gérant des Blue Jays John Gibbons. Ils ont des frappeurs tenaces. Il a peut-être le meilleur changement de vitesse du Baseball majeur. Il a tout un arsenal. Il peut choisir son tir à n'importe quel moment.»

Estrada a limité l'équipe adverse à cinq coups sûrs ou moins au cours de ses 10 derniers départs.

«Je n'avais pas l'étoffe habituelle, mais j'ai tout donné, et j'ai tenté de rejoindre la mitaine à chaque tir, a mentionné Estrada. Ça n'a pas été mon meilleur match, mais heureusement la défensive m'a aidé. J.D. (Donaldson) a réalisé deux beaux jeux défensifs.»

Cody Asche a étiré les bras, frappé deux doubles et produit les deux points des Phillies, qui ont encaissé une sixième défaite en sept matchs, et une 19e en 25.

Jeremy Hellickson (4-5) a distribué quatre points et cinq coups sûrs en six manches au monticule.

Les Blue Jays ont marqué trois points pour prendre les devants 4-1 en quatrième. Hellickson a offert des buts sur balles à Donaldson et Encarnacion au début de la manche. Après un double vol, le ballon-sacrifice de Russell Martin a porté la marque à 2-1.

Ryan Goins a enchaîné avec un simple d'un point après deux retraits, et Devon Travis a suivi avec un double d'un point.

«Quand tu donnes des buts sur balles aux deux premiers frappeurs d'une manche, tu cherches le trouble», a expliqué Hellickson.

Donaldson a claqué une longue balle aux dépens de Hector Neris au cours d'une poussée de trois points en huitième. Il s'agissait de sa 16e de la saison, et elle a abouti profondément dans les gradins du champ gauche.

Encarnacion l'a imité un peu plus tard en expédiant la balle contre le deuxième balcon du champ gauche. C'était son 17e circuit de la saison, et il s'est produit au début de la deuxième manche. Il a maintenant cinq longues balles à ses quatre derniers matchs.

«'Eddie» est vraiment dans sa zone, a dit Gibbons. Si tu lui donnes un tir qu'il aime, alors il va s'élancer.»

Asche a riposté dès le tour au bâton suivant des Phillies avec un circuit qui a terminé sa course contre le deuxième balcon du champ droit.

Le double d'un point d'Asche en quatrième a ensuite rétréci l'écart à 4-2.

Les Blue Jays (37-31) sont maintenant à six matchs au-dessus de ,500, tandis que les Phillies (30-36) ont dégringolé à six matchs sous le seuil de la respectabilité.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer