Le grand chelem de Donaldson propulse les Jays

Edwin Encarnacion félicite Josh Donaldson après son grand... (Mark Blinch, La Presse Canadienne)

Agrandir

Edwin Encarnacion félicite Josh Donaldson après son grand chelem, mardi.

Mark Blinch, La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Josh Donaldson a frappé un grand chelem et produit cinq points dans l'éclatante victoire de 11-3 des Blue Jays de Toronto aux dépens des Phillies de Philadelphie.

Edwin Encarnacion a participé aux festivités avec un circuit de deux points, tandis que Kevin Pillar a frappé la longue balle à titre de premier frappeur de la deuxième et qu'Ezequiel Carerra a ajouté une claque de deux points en troisième.

«Aujourd'hui, j'ai vraiment senti qu'il s'agissait d'un effort de toute l'équipe, a noté Donaldson. Nous avons fait de l'excellent travail au bâton, envoyant des coureurs sur les buts et les poussant au marbre une fois qu'ils ont été en position de marquer.»

Donaldson a frappé un double et est venu marquer en première, a produit un point à l'aide d'un autre double en deuxième, avant de frapper le troisième grand chelem de sa carrière une manche plus tard.

Il s'agit du deuxième grand chelem de la saison pour Donaldson, qui avait réussi l'exploit le 8 avril contre les Red Sox de Boston.

Le troisième-but des Jays a atteint les sentiers une nouvelle fois en septième en soutirant un but sur balles, puis est venu marquer sur le circuit d'Encarnacion, son quatrième à ses quatre derniers matchs.

Avec ses deux points produits, Encarnacion mène maintenant le Baseball majeur avec 56, un de plus que le frappeur désigné des Red Sox, David Ortiz, qui affrontera les Orioles de Baltimore en soirée.

Les frappeurs des Blue Jays sont tombés à bras raccourcis sur le partant recrue des Phillies Zack Eflin (0-1), qui a concédé neuf points, dont huit mérités, sur neuf coups sûrs et trois buts sur balles en seulement deux manches et deux tiers de travail. Malgré tout, il a trouvé du positif dans cette première sortie difficile.

«Ça a été fantastique, a-t-il dit. C'est certain que quelques-uns de mes lancers étaient trop haut et que des frappeurs des Majeures vont vous le faire payer. Mais il reste que j'ai réalisé un rêve. J'étais là, devant 50 000 personnes pratiquent le sport que j'aime.»

La victoire a été portée à la fiche de Marcus Stroman (6-2), qui a alloué deux points sur six coups sûrs en sept manches de travail. Il a retiré six frappeurs sur des prises et permis qu'un seul but sur balles. Il s'agit d'un premier gain en quatre départs pour lui.

«Je me sentais beaucoup mieux, a admis le partant des Jays. Je sens que le travail que nous avons accompli au cours des derniers matchs commence à rapporter. Ce n'est pas exactement le niveau que je veux offrir, mais ce départ fait en sorte que j'ai hâte au prochain.»

Son gérant, John GIbbons, était d'ailleurs satisafait de son départ.

«J'ai trouvé que ses balles à effet étaient bien meilleures. Il a aussi lancé quelques bons changements de vitesse. Il semblait en confiance. Ça a été une très bonne sortie pour lui.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer