Les Jays l'emportent 10-9 contre les Orioles

Russell Martin a frappé un circuit de trois... (Chris Young, La Presse Canadienne)

Agrandir

Russell Martin a frappé un circuit de trois points, dimanche, pour aider les Jays à l'emporter contre les Orioles.

Chris Young, La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Le releveur des Blue Jays de Toronto Jason Grilli a affirmé qu'il s'habituait encore au jeu de la section Est de l'Américaine.

«C'est comme un combat de poids lourds tous les soirs, a mentionné le droitier de 39 ans, qui s'est joint aux Blue Jays à la fin du mois de mai. Aucune avance ne semble suffisante à ce que je vois.»

Ce fut presque le cas, car les Blue Jays (35-30) ont échappé des avances de 5-0 en première manche et 7-1 en troisième contre les Orioles de Baltimore avant de l'emporter 10-9, dimanche.

Grilli a signé un premier sauvetage avec les Jays, prenant toutefois un chemin tortueux. Il a rempli les buts et permis un point, suite à un simple, deux buts sur balles et un ballon sacrifice.

Les Orioles (36-26) ont frappé cinq circuits, dont quatre contre Aaron Sanchez (6-1), qui est devenu le premier joueur des Blue Jays à obtenir une victoire après avoir concédé quatre longues balles. Sanchez a donné six points et 10 coups sûrs en cinq manches, sa plus courte sortie depuis le 22 avril. Grâce à l'attaque torontoise, il a quand même porté sa fiche à 5-0 à ses neuf derniers départs.

Adam Jones (deux fois), Chris Davis, Matt Wieters et Pedro Alvarez ont cogné des circuits dans une cause perdante. Davis frappait la longue balle dans un cinquième match de suite. Jones a pimenté les choses en huitième manche en étirant les bras pour réduire l'écart des Blue Jays à 10-8.

Une balle rapide a toutefois eu raison de Jonathan Schoop pour le dernier retrait, sur élan. La foule de 47 249 personnes pouvait enfin célébrer.

«C'était une de ces journées, a dit le gérant des Blue Jays, John Gibbons. Nous avons réussi à être plus puissants qu'eux. Ce fut tout un match et toute une série, mais nous nous sentons bien aujourd'hui. Ça s'est resserré, mais notre nouvelle acquisition a fait le travail.»

Russell Martin a cogné un circuit de trois points pour les Blue Jays, qui ont gagné un troisième match de suite.

Martin a claqué sa cinquième longue balle de la saison en sixième, portant alors le score à 10-6 en faveur des Jays.

Le receveur a été l'un des quatre joueurs des Blue Jays à récolter deux coups sûrs; parmi les autres se trouve Kevin Pillar, qui a fourni un circuit en solo et un double d'un point.

Edwin Encarnacion et Ezequiel Carrera ont aussi frappé deux fois en lieu sûr. Michael Saunders a fait encore mieux avec trois coups sûrs, incluant un double.

Encarnacion a fourni un simple d'un point. Il se classe deuxième de l'Américaine pour les points produits avec 54, un de moins que David Ortiz, des Red Sox.

Ubaldo Jimenez (3-7) a été chassé après avoir obtenu un seul retrait, cédant sa place à Vance Worley.

Jimenez a permis cinq points et six coups sûrs. Il a quitté la partie après un double de deux points de Devon Travis.

«Nos joueurs étaient impliqués dans la rencontre. Nous avons réduit l'écart et nous leur avons donné une bonne frousse», a mentionné le gérant des Orioles, Buck Showalter.

Jose Bautista des Blue Jays ratait un troisième match de suite, incommodé à la cuisse droite.

En cette journée du country au Rogers Centre, les hymnes nationaux ont été chantés par la Britanno-Colombienne Madeline Merlo, une artiste country.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer