L'attaque du Hull-Volant en panne sèche

Samuel Lemieux-Morrissette a récolté deux des quatre coups... (Simon Séguin-Bertrand, LeDroit)

Agrandir

Samuel Lemieux-Morrissette a récolté deux des quatre coups sûrs du Hull-Volant de Gatineau, dimanche, contre les Aigles de Trois-Rivières.

Simon Séguin-Bertrand, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les lanceurs ont tenu le coup, mais les frappeurs ont été trop peu menaçants dans le week-end d'ouverture locale du Hull-Volant de Gatineau.

Résultat? Trois défaites en autant de matches. Sur le terrain entièrement réaménagé du parc Sanscartier, les Gatinois ont été balayés par les Aigles de Trois-Rivières par des marques de 4-1 et 6-2 samedi. Dimanche, ils ont encaissé un autre revers de 3-1 aux mains des Bisons de St-Eustache. Les protégés de Michel Landriault n'ont frappé que 12 coups sûrs au total des trois rencontres. C'est nettement insuffisant pour ajouter des victoires au compteur.

«Nos lanceurs ont bien travaillé, mais on ne peut pas gagner un match avec seulement quatre coups sûrs. Zéro en trois ce week-end, ça paraît mal statistiquement, mais nous avons été dans le coup dans tous les matches. Chaque fois, c'est une seule manche qui nous a coulées. On se bat nous-mêmes. Et puis, nous avons affronté la grosse équipe de Trois-Rivières deux fois. Nous les avons limités à 10 points en deux matches.»

Les champions en titre de la Ligue de baseball junior élite du Québec ont gagné 14 de leurs 19 premiers matches. Les Bisons ont amélioré leur fiche à 7-8 alors que le Hull-Volant est coincé à trois victoires en 13 matches.

Michel Landriault commence à avoir hâte d'avoir un alignement solide. «En 13 matches, nous avons eu 13 formations débutantes différentes en raison des blessures ou des absents. Aujourd'hui, c'est Alexandre Sabourin qui nous manquait. Il est parti en vacances...»

Samedi, Sabourin avait été le seul à obtenir deux coups sûrs dans un match. Dimanche, c'est Samuel Lemieux-Morrissette qui a récolté deux des quatre coups sûrs des Gatinois. Au monticule, Zachary Gignac et Justin DeRoy-Dunn ont été solides. Le premier a limité Trois-Rivières à trois points mérités en sept manches samedi. Le second n'a alloué que deux points mérités aux Bisons en six manches et deux tiers.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer