Lanier serait de retour à la tête des Champions

Les Champions d'Ottawa seraient sur le point de... (Etienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

Les Champions d'Ottawa seraient sur le point de confirmer le retour de leur gérant Hal Lanier pour la saison 2016.

Etienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Après avoir frôlé une participation aux séries éliminatoires de la Ligue Can-Am dès leur première saison, les Champions d'Ottawa seraient sur le point de confirmer le retour de leur gérant Hal Lanier pour la saison 2016.

Propriétaire majoritaire du club, Miles Wolff devrait en faire l'annonce la semaine prochaine. «Le club veut ravoir Hal Lanier et nous nous attendons à ce qu'il soit de retour. Je dois lui parler la semaine prochaine pour m'assurer qu'il a encore l'intention de revenir», a expliqué Wolff.

Cette année, le meilleur joueur du club, Sébastien Boucher, avait laissé entendre qu'il aimerait un jour diriger la formation ottavienne. Le voltigeur de centre a aussi agi à titre d'entraîneur des frappeurs à temps partiel cette saison. Bien que Miles Wolff pense que Boucher pourra imiter ses collègues Pierre-Luc Laforest (Trois-Rivières) et Pat Scalabrini (Québec) pour devenir gérant à la fin de sa carrière de joueur, il indique que rien ne presse.

«On pense que Sébastien pourra devenir entraîneur à temps plein éventuellement, mais en attendant, on aimerait aussi qu'il nous donne au moins une autre saison sur le terrain», ajoute Wolff.

Ce dernier attend justement la confirmation du retour de Hal Lanier avant de commencer à octroyer des contrats aux joueurs qui formeront l'édition 2016 des Champions. Comme les Capitales de Québec ont eu du succès en pigeant dans la filière cubaine l'an dernier, Wolff souligne que les Champions pourraient emboîter le pas.

«Les Capitales ont fait venir quatre Cubains l'an dernier. Avec la barrière qui est tombée avec les États-Unis, ça devrait être encore plus facile d'attirer des joueurs de Cuba. Hal avait également commencé à discuter de transactions avant de partir l'an dernier. Il a ciblé des joueurs qu'il aimerait ajouter à notre alignement, notamment un gros cogneur pour suivre Sébastien Boucher au quatrième rang. Nous avions de bons lanceurs l'an dernier. Notre faiblesse était au bâton.»

Parce qu'il porte les chapeaux de commissaire de la Cam-Am et de propriétaire des Champions, Miles Wolff tente toujours de trouver des partenaires locaux pour diminuer sa participation financière dans l'organisation ottavienne. À ce chapitre, rien n'a bougé. «Au moins, il y a de l'enthousiasme pour le baseball. Les Blue Jays ont créé une de frénésie et notre club a attiré de très bonnes foules à la fin de la saison. L'intérêt devrait augmenter.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer