L'avantage du terrain reste à gagner pour les Blue Jays

Malgré leur première place maintenant garantie dans l'Est,... (Patrick Semansky, Associated Press)

Agrandir

Malgré leur première place maintenant garantie dans l'Est, les Jays doivent toujours s'assurer de l'avantage du terrain.

Patrick Semansky, Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Stephen Whyno
La Presse Canadienne
BALTIMORE

La fumée de cigare dissipée après les célébrations d'un titre de section, les Blue Jays de Toronto savent bien qu'il reste passablement de pain sur la planche.

La première tâche: s'assurer de l'avantage du terrain jusqu'en Série mondiale, inclusivement.

La lutte pour le meilleur dossier se fait avec les Royals de Kansas City, que les Jays ont battus quatre fois sur sept, cette année. Le bris d'impasse va donc du côté canadien, s'il fallait conclure nez à nez.

«Nous aimerions beaucoup avoir l'avantage du terrain, a dit le directeur général Alex Anthopoulos. Tout le monde à travers la ligue reconnaît que l'ambiance est incroyable à Toronto. Nous allons jouer dans ce but-là, mais il faut équilibrer ça avec le besoin du donner du repos aux gars.»

Les Jays et les Astros de Houston partagent la meilleure fiche de l'Américaine à la maison, 53-28.

Les Torontois ont joué à guichets fermés lors de 20 des 21 derniers matches au Rogers Centre. Les billets pour le premier tour ont trouvé preneurs en quelques minutes, et on s'attend d'ailleurs à une atmosphère des plus vibrantes, les Jays n'ayant pas joué en séries depuis 1993.

S'ils terminent avec le meilleur rendement de l'Américaine, David Price et compagnie auraient comme premiers rivaux les gagnants du match sans lendemain de mardi. La confrontation devrait amener les Astros, les Angels ou les Twins au Yankee Stadium.

Si les Royals finissent la saison avec une meilleure fiche, les Blue Jays seraient sans doute opposés aux Rangers du Texas, qui sont près d'un titre de section.

Un peu comme les Blue Jays, les Rangers ont acquis un as à la fin juillet, Cole Hamels, et cela leur a donné tout un élan, soit 36 victoires en 56 matches.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer