Lecompte quitte dans la gloire

Le receveur gatinois Nicholas Lecompte dit qu'il ne... (Courtoisie)

Agrandir

Le receveur gatinois Nicholas Lecompte dit qu'il ne pouvait espérer mieux comme fin de parcours dand la LBJÉQ.

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Au beau milieu de l'été, le Gatinois Nicholas Lecompte a réalisé un rêve en goûtant au baseball professionnel dans l'uniforme des Champions d'Ottawa pendant quelques rencontres.

Lundi soir, à Trois-Rivières, le receveur de 21 ans a fait ses adieux au baseball junior élite dans la peau d'un champion quand ses Diamants de Québec ont remporté la coupe du Président dans le septième match de la série finale contre les Aigles.

Pièce importante des Diamants avec sa moyenne au bâton de ,339 en saison régulière, Lecompte a terminé les séries éliminatoires avec une moyenne de ,310 alors qu'il occupait le quatrième rang du rôle des frappeurs. Ses 18 coups sûrs en séries l'ont placé au troisième rang de la ligue. Ce produit du programme sports/études de la polyvalente Nicolas-Gatineau flottait encore sur son nuage quand LeDroit l'a joint hier, quelques heures après son plus important triomphe en carrière.

«Je viens de finir mon trajet de trois heures le plus amusant de l'année au retour de Trois-Rivières! Les sept matches de la finale ont été serrés. Nous avons joué notre baseball le plus intense de l'année. Trois-Rivières, c'était toute une machine.»

Et comment? Les Aigles ont terminé la saison régulière avec 42 victoires en 50 parties. D'ailleurs, les Trifluviens étaient en parfait contrôle de leur destinée dans le sixième match. Ils menaient la série 3-2 et le sixième match au compte de 4 à 2 en cinquième manche. Les Diamants ont égalé la marque dans cette manche. Dans la manche suivante, Nicolas Lecompte a vécu son moment le plus grisant quand il s'est présenté au bâton avec un coureur au deuxième but et un score de 4-4. «Il y avait deux retraits. Notre coureur le plus rapide était au deuxième coussin. Il me fallait un coup sûr. J'avais l'adrénaline dans le tapis.»

Lecompte a frappé un simple qui a porté la marque à 5-4. Ce fut le point de la victoire. La série était égale 3-3. Les Diamants ont ensuite gagné le match ultime 3-0. «

C'est le deuxième championnat consécutif des Diamants, mais c'est mon premier. Notre objectif était de gâcher la fête à Trois-Rivières. Notre championnat, c'est notre paye pour tout le travail accompli et c'est ma paye pour tous les voyages que j'ai faits à Québec cet été. C'était ma dernière année dans la ligue. Je ne pouvais pas espérer mieux avec une fin semblable. Je viens de vivre une de mes plus belles saisons de ma vie.»

SCÉNARIO DIFFÉRENT à GATINEAU

Cette occasion ne se serait peut-être jamais matérialisée si le Hull-Volant de Gatineau avait exaucé son souhait de venir terminer sa carrière à la maison. L'hiver dernier, Lecompte avait eu un entretien avec Marco Daigle, président du Hull-Volant, pour le supplier d'aller le chercher sur le marché des transactions.

«Il m'avait dit qu'il n'était pas certain et qu'il fallait que je vienne au camp pour gagner ma place parce qu'il y avait 18 joueurs devant moi dans son équipe. Finalement, j'ai été échangé à Québec pour des peanuts. Des choix au repêchage. Les Diamants m'ont accueilli à bras ouverts. Si j'étais venu à Gatineau, il n'y aurait pas eu de championnat. Dans les circonstances, je suis content d'avoir été à Québec.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer