Champions: Boucher veut faire «vibrer le stade»

L'uniforme des Champions d'Ottawa, dont le match inaugural... (Martin Roy, LeDroit)

Agrandir

L'uniforme des Champions d'Ottawa, dont le match inaugural aura lieu le 12 mai, a été dévoilé en présence de plusieurs joueurs dont Alan DeRatt, Andrew Werner, Drew Granier, Wilmer Font, Jon Talley et Sébastien Boucher (aussi entraîneur).

Martin Roy, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Quand il était jeune et qu'il grandissait dans le quartier Overbrook d'Ottawa, Sébastien Boucher allait souvent voir jouer les Lynx, parfois en se tenant de l'autre côté des grillages sur le chemin Coventry.

Il a vu le Stade JetForm plein à capacité, avec plus de 10000 spectateurs pour chaque match. Au début de l'adolescence, il a aussi été un témoin privilégié de leur conquête du championnat de la Ligue internationale, en 1995.

Vingt ans plus tard, l'ancien espoir des Mariners de Seattle et des Orioles de Baltimore et ancienne vedette des Capitales de Québec est maintenant un joueur-entraîneur avec les Champions d'Ottawa et il a bien hâte de voir ce stade, rebaptisé Parc Raymond Chabot Grant Thornton, reprendre vie après quelques années où il a sombré dans la décrépitude.

«Ça fait seulement deux jours que le camp est ouvert et on a encore beaucoup de travail à faire. Mais ça regarde bien et on va être de plus en plus excités plus le jour du premier match va approcher. Ça devient de plus en plus réel, même s'il y a beaucoup de construction dans le stade présentement. Ça va être spécial pour moi, j'ai grandi en voyant les Lynx connaître du succès et là, c'est moi qui vais être sur le terrain. Toute l'organisation vise de faire vibrer ce stade à nouveau, il y a le potentiel pour ça dans cette ville et c'est important que ça fonctionne», confiait-il hier lors du dévoilement des uniformes de la nouvelle équipe de la Ligue Can-Am.

Les amateurs de baseball qui sont allés au stade du chemin Coventry lorsque les Rapidz et les Fat Cats y ont joué des matches dans un passé récent vont trouver que celui-ci s'est refait une beauté grâce à un investissement de près de 2 millions$, partagé entre l'équipe et la Ville d'Ottawa.

Un nouveau tableau indicateur muni d'un écran vidéo est sur le point d'être installé, alors qu'une nouvelle aire de pique-nique sera aménagée.

«Le lettrage de JetForm sur la façade a aussi été effacé, raconte le président du club, David Gourlay. L'équipe s'en va dans la bonne direction avec les investissements que nous avons faits. Les amateurs devraient aimer notre nouvelle approche pour le baseball. La communauté des affaires semble prête à embarquer alors que nos loges sont toutes vendues pour le match inaugural.»

MATCH INAUGURAL

Celui-ci aura lieu le 22 mai avec une visite des County Miners de Sussex, en présence d'invités de marque comme Dennis «Oil Can» Boyd et Jacques Doucet, l'ancienne voix des Expos à la radio.

«Est-ce que tout va être en place et va être parfait pour ce premier match? Probablement pas. Mais il va y avoir un match de baseball», promet le propriétaire majoritaire et commissaire de la Ligue Can-Am, Miles Wolff.

Les 26 joueurs qui se sont rapportés au gérant Hal Lanier pour le camp qui s'est mis en branle dimanche apprécient certes de se retrouver dans un stade où un club de niveau AAA se produisait dans un passé pas si lointain.

«J'ai été surpris en arrivant, même si Hal (Lanier) m'avait dit que le vestiaire était fantastique et que beaucoup d'argent a été mis pour rénover le stade. Le terrain est en très bon état et on devrait avoir beaucoup de plaisir à jouer ici», soulignait le lanceur Joe Riley, acquis des Capitales en même temps que Boucher. Un lanceur droitier de 6'4» âgé de 21 ans qui lançait en division III de la NCAA avec St. Lawrence University, Riley cherche comme un peu tous les autres joueurs à faire sa marque dans le baseball indépendant pour obtenir une chance éventuellement dans le baseball organisé.

Lui et plusieurs autres joueurs se sont déniché des appartements à Gatineau pour l'été, alors que certains vont demeurer en pension dans des familles, vu qu'ils ne font pas une fortune en jouant à ce niveau de baseball.

Avec la pluie qui s'est abattue sur la région de la capitale hier, c'est aussi à Gatineau, au Complexe Branchaud-Brière, que les joueurs se sont entraînés.

«De ce que j'ai vu jusqu'à maintenant, on s'en va sur le bon chemin. Comme club de première année, on ne sait pas quels résultats on va avoir sur le terrain vu qu'on n'a pas de noyau établi. Mais on a des joueurs avec de l'expérience et de bons jeunes bras, il y a du talent ici. Il y a des gars qui nous impressionnent plus que ce à quoi on s'attendait», analyse Boucher.

«On a aussi un gros club», a renchéri l'imposant (6'3», 220livres) joueur de premier but Jon Talley, un ancien espoir des Blue Jays qui jouait dans la Can-Am, au New Jersey, la saison dernière. Talley et quelques autres joueurs affichent aussi d'impressionnantes barbes, de quoi se faire remarquer par les amateurs.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer