L'ex-DG des Expos Jim Fanning est décédé

Sous la gouverne de Jim Fanning les Expos sont... (Photo Denis Courville, archives La Presse)

Agrandir

Sous la gouverne de Jim Fanning les Expos sont passés à une victoire d'accéder à la Série mondiale.

Photo Denis Courville, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
LONDON, Ontario

Les Expos de Montréal ont perdu un de leurs pionniers, samedi, alors que Jim Fanning, premier directeur général de l'histoire de l'équipe, est décédé. Il était âgé de 87 ans.

Les Blue Jays de Toronto, pour qui il travaillait toujours en tant qu'ambassadeur, ont confirmé la nouvelle, samedi après-midi.

Fanning a été directeur général des Expos de 1968 à 1976. Il a occupé différentes fonctions au cours de son séjour de 25 ans au sein de l'organisation, dont vice-président, directeur du recrutement amateur et gérant, poste qu'il a occupé lors des saisons 1981, 1982 et 1984.

Surnommé «Gentleman Jim», il a guidé les Expos vers leur seule participation aux séries éliminatoires en 1981, quand ils sont passés à une victoire d'accéder à la Série mondiale. L'équipe a affiché un dossier de 116-103 sous ses ordres.

Il a quitté les Expos en 1993, travaillant ensuite avec les Rockies du Colorado, puis les Blue Jays. Il a été intronisé au Temple de la renommée du baseball canadien en 2000.

Fanning a passé plus de 60 ans dans le baseball professionnel.

Évoluant au poste de receveur, il a participé à 64 matchs dans les Ligues majeures entre 1954 et 1957 avec les Cubs de Chicago avant de devenir gérant dans le baseball mineur. John McHale, son futur patron chez les Expos, l'a ensuite engagé comme recruteur avec les Braves de Milwaukee en 1963, avant d'être promu l'année suivante comme adjoint au directeur général, poste qu'il occupera jusqu'en 1967.

Il est ensuite devenu le premier recruteur au sein de la centrale de recrutement du Baseball majeur en 1968, avant de finalement tenter l'aventure avec les Expos.

Il a aidé l'équipe à atteindre rapidement un niveau respectable, réussissant d'ailleurs à obtenir la première vedette de l'équipe, le voltigeur Rusty Staub, par le biais d'une transaction avec les Astros de Houston avant même la première campagne des Expos.

Né le 14 septembre 1927 à Chicago, il avait obtenu la citoyenneté canadienne en février 2012.

Il laisse dans le deuil son épouse, Maria, et ses enfants, Cynthia et Frank.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer