Collard a sué pour le Canada

Mélodie Collard a aidé le Canada à terminer... (Courtoisie)

Agrandir

Mélodie Collard a aidé le Canada à terminer en deuxième position lors d'un tournoi de qualification au Mexique.

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Mélodie Collard n'a jamais bu autant d'eau sur un terrain de tennis.

Il faisait chaud. Très chaud ces derniers jours à Campeche, au Mexique, où la joueuse de tennis de Gatineau se trouvait en compagnie de l'équipe canadienne de tennis en vue d'un tournoi de qualification des championnats du monde juniors par équipe.

«C'était très humide aussi. Une journée, il devait faire 42 degrés Celsius... Ce n'était pas les meilleures conditions, surtout qu'il ventait beaucoup en plus», racontait Collard, dimanche, à son retour à Ottawa.

L'adolescente âgée de 13 ans était heureuse. Contente de rentrer au bercail, mais surtout d'avoir aidé le Canada à terminer deuxième. Du même coup, le pays s'est assuré de sa place au sein du tableau principal des 16 pays en vue des Mondiaux juniors qui auront lieu en République tchèque en août.

Joueuse numéro un de l'équipe canadienne des 14 ans et moins, Collard a gagné trois de ses cinq parties durant le tournoi en sol mexicain. 

«Je pense avoir livré la marchandise», disait-elle.

Ses deux seules défaites sont survenues samedi en simple puis en double contre les États-Unis, les favorites des qualifications. Ces deux joutes n'avaient aucune signification au classement puisque les deux pays avaient déjà assuré leur présence dans le tableau principal.

«Ce fut un voyage spécial pour Mélodie. C'était la première fois qu'elle participait à une compétition par équipe pour le Canada», soutenait son entraîneur Mathieu Toupin, qui a fait partie du personnel d'instructeur de la formation nationale.

Lui aussi a parlé de la chaleur accablante avec laquelle les jeunes joueuses ont dû négocier.

«Je jasais avec plusieurs entraîneurs des autres pays. Un m'a dit qu'il n'avait jamais vu rien de la sorte. Même les Mexicaines avaient de la misère», soulignait Toupin.

Ce dernier se réjouit pour Collard, qui collectionne les compétitions importantes depuis un an. Il y a eu les Petits As, en France. C'est sans compter l'Orange Bowl.

«Puis Mélodie a gagné ses premiers titres canadiens dans les dernières semaines», notait Toupin.

«Elle a vécu plusieurs moments forts dans les derniers mois. Elle est maintenant rendue à une autre étape.»

Ce sera maintenant le temps de préparer la jeune raquette outaouaise en vue du tableau principal des Mondiaux. «Les Ukrainiennes seront là, les Russes aussi tout comme les Espagnoles et les Françaises », rappelait le coach.

«J'ai hâte de jouer contre les meilleures joueuses au monde», avouait pour sa part Collard.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer