Tournoi Futures de Gatineau: tous les yeux sur Shapovalov

Denis Shapovalov, l'étoile montante du tennis canadien, a... (PATRICK WOODBURY, Archives Le Droit)

Agrandir

Denis Shapovalov, l'étoile montante du tennis canadien, a gagné ses trois premiers titres sur le circuit Futures l'an dernier. Il sera l'un des favoris à Gatineau.

PATRICK WOODBURY, Archives Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les organisateurs du Futures de Gatineau se croisent les doigts. Ils espèrent que Denis Shapovalov ne changera pas d'idée à la dernière minute.

Le jeune gaucher canadien doit participer à la 10e édition de ce tournoi de la Fédération internationale de tennis prévue du 25 février au 5 mars à la Sporthèque. Il est pressenti pour être la deuxième tête de série derrière le Français Grégoire Barrère, qui s'est incliné au premier tour de Roland-Garos en 2016.

Champion junior en titre à Wimbledon et 251e raquette mondiale, Shapovalov a confirmé sa participation au début du mois, mais c'était avant un incident l'impliquant lors de la Coupe Davis. L'athlète âgé de 17 ans a frappé de façon non intentionnelle l'arbitre avec une balle à l'oeil gauche.

L'officiel en question a été opéré samedi dernier pour une fracture au plancher orbital.

Le joueur, lui, avait été disqualifié pour son geste en plus d'écoper d'une amende de 7000 $ US. En principe, il doit participer dans les prochains jours à l'Open 13 à Marseille, une épreuve du World Tour, avant de s'amener en Outaouais.

« La seule raison pourquoi il manquerait le Futures de Gatineau, c'est s'il se blesse la semaine prochaine. Ça fait déjà deux semaines qu'il s'entraîne à Montréal sous la supervision de Martin Laurendeau. Et ça fait plusieurs mois qu'il a ces tournois-là à son calendrier », a assuré le directeur du Futures de Gatineau, Richard Quirion.

Shapovalov s'avère l'étoile montante du tennis canadien. Il a gagné ses trois premiers titres sur le circuit Futures l'an dernier.

« C'est assez rare qu'un des premiers favoris, c'est un Canadien », a rappelé Quirion.

Important contingent

Parlons justement du contingent canadien. Il sera important à Gatineau. Les noms de Philip Bester, Brayden Schnur et Félix Auger-Aliassime figurent déjà au tableau principal du tournoi doté d'une bourse de 25 000 $ US.

Des joueurs locaux tenteront de les joindre. Jusqu'à cinq espoirs de l'Outaouais pourraient participer aux qualifications.

« Ça serait un nombre record », a souligné un des co-présidents des Internationaux de tennis de Gatineau, Mathieu Toupin.

Son équipe a aussi profité d'un point de presse mercredi afin de dévoiler 10 nouveautés pour souligner les 10 ans du tournoi Futures. Des tableaux de pointage à la fine pointe de la technologie seront notamment installés.

Ajoutez à cela aussi le lancement d'un Fonds d'excellence de tennis afin de soutenir les jeunes joueurs locaux. « Nous avons déjà deux athlètes qui rencontrent les critères et recevoir une bourse lors du tournoi », a mentionné Toupin.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer