Coupe Davis: Shapovalov prêt à servir le Canada

  • Vasek Pospisil surveille Denis Shapovalov à l'entraînement. (PATRICK WOODBURY, Le Droit)

    Plein écran

    Vasek Pospisil surveille Denis Shapovalov à l'entraînement.

    PATRICK WOODBURY, Le Droit

  • 1 / 13
  • Vasek Pospisil en rencontre dans les estrades pendant que ses coéquipiers s'entraînent. (PATRICK WOODBURY, Le Droit)

    Plein écran

    Vasek Pospisil en rencontre dans les estrades pendant que ses coéquipiers s'entraînent.

    PATRICK WOODBURY, Le Droit

  • 2 / 13
  • Denis Shapovalov (PATRICK WOODBURY, Le Droit)

    Plein écran

    Denis Shapovalov

    PATRICK WOODBURY, Le Droit

  • 3 / 13
  • Peter Polansky (PATRICK WOODBURY, Le Droit)

    Plein écran

    Peter Polansky

    PATRICK WOODBURY, Le Droit

  • 4 / 13
  • La surface pour la Coupe Davis est très rapide selon les joueurs, ils doivent bien la tester à l'entraînement. (PATRICK WOODBURY, Le Droit)

    Plein écran

    La surface pour la Coupe Davis est très rapide selon les joueurs, ils doivent bien la tester à l'entraînement.

    PATRICK WOODBURY, Le Droit

  • 5 / 13
  • Peter Polansky échange des balles avec Denis Shapovalov. (PATRICK WOODBURY, Le Droit)

    Plein écran

    Peter Polansky échange des balles avec Denis Shapovalov.

    PATRICK WOODBURY, Le Droit

  • 6 / 13
  • Denis Shapovalov s'échauffe. (PATRICK WOODBURY, Le Droit)

    Plein écran

    Denis Shapovalov s'échauffe.

    PATRICK WOODBURY, Le Droit

  • 7 / 13
  • Denis Shapovalov, Daniel Nestor, Martin Laurendeau, Vasek Pospisil et Peter Polansky représentent le Canada à la Coupe Davis. (PATRICK WOODBURY, Le Droit)

    Plein écran

    Denis Shapovalov, Daniel Nestor, Martin Laurendeau, Vasek Pospisil et Peter Polansky représentent le Canada à la Coupe Davis.

    PATRICK WOODBURY, Le Droit

  • 8 / 13
  • Vasek Pospisil (PATRICK WOODBURY, Le Droit)

    Plein écran

    Vasek Pospisil

    PATRICK WOODBURY, Le Droit

  • 9 / 13
  • Martin Laurendeau, le capitaine de l'équipe canadienne. (PATRICK WOODBURY, Le Droit)

    Plein écran

    Martin Laurendeau, le capitaine de l'équipe canadienne.

    PATRICK WOODBURY, Le Droit

  • 10 / 13
  • Le Canada affronte la Grande-Bretagne du 3 au 5 février à l'aréna de la Place TD. (PATRICK WOODBURY, Le Droit)

    Plein écran

    Le Canada affronte la Grande-Bretagne du 3 au 5 février à l'aréna de la Place TD.

    PATRICK WOODBURY, Le Droit

  • 11 / 13
  • Daniel Nestor est le vétéran de l'équipe canadienne. (PATRICK WOODBURY, Le Droit)

    Plein écran

    Daniel Nestor est le vétéran de l'équipe canadienne.

    PATRICK WOODBURY, Le Droit

  • 12 / 13
  • Denis Shapovalov est la petite recrue de l'équipe canadienne. (PATRICK WOODBURY, Le Droit)

    Plein écran

    Denis Shapovalov est la petite recrue de l'équipe canadienne.

    PATRICK WOODBURY, Le Droit

  • 13 / 13

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Daniel Nestor n'a pu s'empêcher de rire.

La première conférence de presse de l'équipe canadienne de la Coupe Davis venait de commencer, mardi matin. L'animatrice présentait chaque équipier.

Elle a d'abord spécifié que Denis Shapovalov, 17 ans, représentera son pays en compétition internationale pour la deuxième fois de sa carrière.

Elle a ensuite souligné qu'il a reçu l'appel de son pays pour une 50e fois.

Le vétéran de 44 ans ne s'inquiète pas pour son jeune coéquipier. Shapovalov pourra très bien se débrouiller, quand on fera appel à lui la fin de semaine prochaine, lors de l'affrontement contre la Grande-Bretagne à l'aréna de la Place TD.

« Ce sera une super expérience pour lui. Il aura la chance de jouer devant de grosses foules et les matches seront présentés en direct à la télévision. Je suis cependant convaincu qu'il est prêt », affirme-t-il.

Shapovalov est sorti de l'ombre l'été dernier, quand il a remporté le tournoi de Wimbledon en simple chez les juniors.

Cette performance lui a ouvert quelques portes. Elle lui a notamment valu une invitation à participer à la Coupe Rogers, à Montréal.

« Cette expérience lui servira, croit Nestor. Denis joue le meilleur tennis de toute sa carrière à l'heure actuelle. Il respire la confiance, et nous savons tous à quel point c'est important. Le Canada aura donc une nouvelle opportunité de découvrir sa prochaine grande vedette », a conclu Nestor.

Shapovalov l'a écouté sans broncher. Il lui a ensuite donné raison. « Je me sens prêt. Je suis content d'avoir ma place au sein de l'équipe. Je suis prêt à donner un coup de pouce, peu importe le rôle qui me sera confié. Je suis prêt à jouer, je suis prêt à encourager. J'ai prouvé que je suis capable de compétitionner au plus haut niveau », a résumé celui qui occupe présentement le 234e rang mondial. Un sommet personnel.

Le capitaine de l'équipe canadienne, Martin Laurendeau, estime qu'il est un peu trop tôt pour parler du rôle qu'il compte assigner à chacun de ses joueurs. Le tirage au sort, a-t-il rappelé, aura lieu jeudi. Il croit néanmoins que l'expérience de la Coupe Davis pourrait être fort utile à Shapovalov. Elle pourrait servir à lancer sa saison 2017.

« Nous avons vu dans le passé, la Coupe Davis peut faire monter le niveau des joueurs. Certains sont ensuite capables de continuer pendant quelques semaines, voire quelques mois sur l'effet qui s'ensuit. Tout le monde essaie de se servir de ces moments-là pour monter leur niveau de jeu », dit-il.

À la veille du tirage au sort, l'équipe de la Grande-Bretagne fera maintenant son entrée en scène. Elle doit à son tour tenir sa conférence de presse, mercredi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer