Andreescu poursuit sa domination gatinoise

Un an après avoir été la révélation du tournoi,... (Etienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

Un an après avoir été la révélation du tournoi, Bianca Andreescu n'a rien perdu de sa fougue.

Etienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'an dernier, une adolescente de 15 ans a été la révélation du Challenger Banque Nationale de Gatineau en se faufilant jusqu'en finale.

Un an plus tard, Bianca Andreescu n'a rien perdu de sa fougue. Elle a été la première Canadienne à se classer pour les quarts de finale mercredi soir en ne faisant qu'une bouchée de l'Américaine Tori Kinard en deux manches de 6-2 et 6-1. Assurément, la joueuse native de Mississauga respire la confiance à Gatineau. Et il est clair que la foule l'a maintenant apprivoisé. Sa force de frappe, son agressivité et la grande maîtrise de ses moyens ont été applaudies toute la soirée.

«Je me sens bien ici. J'aime le terrain et la foule me supporte. Elle aime mon style. Je suis comme ça. J'aime attaquer et construire mes points.»

Il faut dire que Andreescu a de bonnes raisons d'avoir confiance en elle. En décembre dernier, à l'âge de 15 ans, elle a remporté le prestigieux Orange Bowl dans la catégorie des moins de 18 ans en Floride.

«C'est tout un exploit à cet âge-là. Kim Clijsters a notamment réalisé le même exploit au même âge. Toute la planète tennis participe à ce tournoi», a expliqué Mathieu Toupin, coprésident du Challenger de Gatineau.

Une fracture de stress a ralenti sa progression en janvier. Malgré la douleur, elle est revenue au jeu aux internationaux de Wimbledon où elle a gagné deux matches chez les juniors. «J'ai raté plusieurs mois d'action et je n'ai pas encore retrouvé ma forme de l'Orange Bowl. Au tennis, il faut parfois jouer en dépit des blessures.»

Andreescu compte se concentrer sur sa carrière professionnelle à présent et elle voit grand pour les prochaines années. Pourquoi pas? Elle a le profil pour faire partie de l'élite mondiale. «Je veux devenir la joueuse numéro un au monde. Je veux gagner des étapes du Grand Chelem. Je veux passer à l'histoire!»

Jeudi après-midi, Carol Zhao tentera de devenir la deuxième Canadienne à atteindre les quarts de finale. Isabelle Boulais, l'autre Canadienne en lisse, a été éliminée mercredi par la deuxième favorite, Barbora Stefkova.

En double, la Québécoise Aleksandra Wozniak n'a pas eu plus de chance qu'en simple la veille. Avec sa partenaire ottavienne Petra Januskova, elle s'est inclinée 1-6, 6-4, 11-13 au premier tour contre Katy Dunne et Barbora Stefkova, deuxièmes têtes de série.

À surveiller jeudi

Sur le court central

  • 11h: John-Patrick Smith (AUS) vs Guilherme Clezar (BRA)
  • suivi de: Ellie Halbauer (É.-U.) vs Carol Zhao (CAN)
  • pas avant 16h: Finn Tearney (NZL) vs Peter Polansky (CAN)
  • pas avant 18h30: Philip Bester (CAN) vs Filip Peliwo (CAN)
Sur le court 1

  • 11h: Matija Petotic (CRO) vs Marcelo Arevalo (ESA, finaliste à Granby)

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer