Du pain sur la planche pour Shapovalov

Le Challenger Banque Nationale de Gatineau commençait samedi... (Simon Séguin-Bertrand, LeDroit)

Agrandir

Le Challenger Banque Nationale de Gatineau commençait samedi avec les rondes de qualification.

Simon Séguin-Bertrand, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le tirage au sort du Challenger gatinois n'a pas été particulièrement favorable aux joueurs canadiens.

La jeune sensation Denis Shapovalov, champion junior de Wimbledon, aura du pain sur la planche dès le départ. Dès le premier tour, il sera confronté à Frances Tiafoe.

Officiellement, Tiafoe sera la deuxième tête de série lors de son passage en Outaouais. Tous les projecteurs seront cependant braqués vers celui qui vient d'être sacré champion à Granby.

L'Américain de 18 ans, fils d'immigrants du Sierra Leone, est perçu comme une des étoiles montantes du tennis. Il occupe présentement le 149e rang au classement de l'ATP. Avant de triompher dans les Cantons-de-l'Est, il a fait trois finales consécutives dans des tournois de la série Challenger présentés aux États-Unis.

L'ami et complice de Shapovalov, le Québécois Félix Auger-Aliassime, sera confronté au vétéran Peter Polansky en première ronde.

S'il parvient à gagner ce match, il risque fort de retrouver la première tête de série, le Français Quentin Halys, au deuxième tour.

Auger-Aliassime semble toutefois en grande forme. Il n'a pas eu trop de mal à remporter son match de qualification, dimanche. Il a facilement vaincu l'Américain Raleigh Smith, 6-3 et 6-0.

«J'ai fait les qualifications à Gatineau parce que j'espérais jouer un match de plus avant d'arriver dans le tableau principal. Le plan a bien marché. J'ai bien joué. Smith était un adversaire difficile. Au premier set, il me rendait bien des balles. J'ai quand même réussi à prendre le dessus, je me suis bien installé. Je ne lui ai pas donné d'occasions de revenir dans le match», explique-t-il.

Chez les dames, Aleksandra Wozniak aura la chance d'entreprendre le tournoi face à une adversaire qui semble à sa portée. L'Américaine Ellie Halbauer, qui est âgée de 19 ans, occupe présentement le 413e rang mondial.

Françoise Abanda, qui portera l'étiquette de troisième tête de série cette année à Gatineau, entreprendra également son tournoi face à une joueuse originaire des États-Unis, Jacqueline Cako.

Bianca Andreescu, l'adolescente qui avait causé la surprise en atteignant la finale l'été dernier à Gatineau, entprendra son tournoi lundi soir. Sur le court central, la jeune femme qui est originaire de Mississauga affrontera une Russie issue des qualifications, Nika Kukharchuk.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer