Le Challenger de Gatineau approche à grands pas

Aleksandra Wozniak, qui participe actuellement au Challenger de... (Sarah-Jäde Champagne, La Voix de l'Est)

Agrandir

Aleksandra Wozniak, qui participe actuellement au Challenger de Granby, sera l'une des joueuses à surveiller à Gatineau.

Sarah-Jäde Champagne, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les premiers joueurs sont débarqués sur les courts du parc de l'Île mercredi en vue du tournoi Challenger Banque Nationale de Gatineau, qui combinera des volets féminin et masculin pour la première fois à compter de samedi.

En attendant l'arrivée des têtes d'affiche canadiennes attendues à la compétition, les Aleksandra Wozniak, Françoise Abanda, Peter Polansky, Frank Dancevic et les excellents juniors Bianca Andreescu (finaliste l'an dernier), Félix Auger-Aliassime et Denis Shapovalov (champion à Wimbledon et tombeur de Nick Kyrgios à la coupe Rogers à Toronto), de nombreux joueurs se préparent à participer aux qualifications du week-end, avec l'espoir de gagner une place pour les tableaux principaux qui seront lancés lundi.

Du nombre, on compte une jeune Gatinoise de 16 ans, Claudelle Labonté-Frey, qui a obtenu un laissez-passer de Tennis Canada pour prendre part aux qualifications.

Petra Januskova, d'Ottawa, pourrait également être des qualifications, mais il est encore possible qu'elle soit insérée directement au tableau principal.

Pour Labonté-Frey, il s'agira d'une première expérience au contact des professionnelles et son entraîneur Mathieu Toupin, de Tennis Outaouais Performance, pense que ça lui sera bénéfique.

«C'est en partie pour ça qu'on fait ça (organiser un tel tournoi), donner de l'expérience à nos espoirs. Véronique Sabourin l'avait fait (l'an dernier). Claudelle s'en va en cinquième secondaire dans notre programme sport-études, c'est une joueuse qui aspire aller dans les collèges américains. Elle a besoin d'une expérience comme ça, autant elle a fait beaucoup de choses au niveau junior, c'est une fille qui se développe un petit peu sur le tard, mais elle a un bon niveau. Ça va l'encourager et la motiver dans son développement pour la prochaine année en prévision des collèges américains», confiait Toupin mercredi.

Ce n'est que vendredi que l'horaire des qualifications sera connu, et donc qu'on saura à quelle heure Labonté-Frey va jouer samedi et contre qui.

Un rappel que pour les qualifications de samedi, dimanche et lundi matin, l'accès au site est gratuit pour les spectateurs. Samedi a aussi été désigné comme étant la journée de la famille au tournoi, il y aura de l'animation et des différents jeux pour les enfants sur le site de 11h à 15h.

À noter que du côté masculin, il n'y devrait pas y avoir de joueurs locaux prenant part aux qualifications alors que pour y accéder, les joueurs doivent déjà avoir des points ATP en poche. 

La présence annoncée de Wozniak, l'ancienne 21e joueuse mondiale qui tente un retour après avoir été incommodée par plusieurs blessures, est ni plus ni moins une prime pour les organisateurs du Challenger. Maintenant classée 457e au monde en simple, elle participe cette semaine au Challenger de Granby, en Estrie.

«Nous sommes vraiment contents qu'elle soit là et on a hâte qu'elle arrive», a dit Toupin au sujet de la joueuse de 28 ans originaire de Blainville.

Une première activité promotionnelle en lien avec le tournoi aura lieu vendredi matin alors que Françoise Abanda sera sur place pour parler du Défi sans bruit, cette initiative de recyclage des balles de tennis usagées, qui sont ensuite redistribuées à des écoles afin d'être apposées aux pattes des chaises, atténuant ainsi le bruit causé par le grincement. Il sera possible de déposer ses vieilles balles pendant le tournoi.

À noter qu'une armée d'environ 250 bénévoles a été recrutée en vue de l'événement annuel, qui comprend un volet masculin pour la première fois.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer