Raonic satisfait de son partenariat avec McEnroe

Milos Raonic s'est qualifié pour la demi-finale au... (Glyn Kirk, AFP)

Agrandir

Milos Raonic s'est qualifié pour la demi-finale au tournoi du Queen's.

Glyn Kirk, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press

Le triple champion de Wimbledon John McEnroe aide actuellement Milos Raonic, qui occupe le neuvième rang mondial, à se préparer pour ce tournoi du Grand Chelem et le Canadien souhaite déjà voir leur partenariat se poursuivre au-delà de la saison sur gazon.

«C'est vraiment plaisant. Il est probablement la personne de 57 ans la plus énergique que je connaisse, a déclaré Raonic, demi-finaliste à Wimbledon en 2014.

«Nous rions ensemble. Nous avons également beaucoup de choses en commun à l'extérieur du court. Il aime l'art, et il a beaucoup plus d'expérience que j'en ai. Nous en discutons un peu.»

L'association semble également bénéfique sur le terrain. Raonic s'est en effet qualifié pour les demi-finales du tournoi du Queen's, vendredi, disposant de l'Espagnol Roberto Bautista, no 6, 6-1, 6-4.

Sans surprise, l'entraîneur McEnroe presse Raonic, âgé de 25 ans, de se montrer plus agressif.

«La plupart du temps, la discussion porte sur le positionnement lors de l'exécution des volées, où se tenir sur le court, surtout quand on voit le gars en face hors d'équilibre ou sur les angles à couvrir, a précisé Raonic. Nous avons également beaucoup travaillé pour ce qui est de réagir plus rapidement quand l'opportunité se présente d'aller au filet ou de me montrer agressif plus vite dans le point.»

Comme la formule fonctionne sur le gazon, Raonic veut l'essayer sur d'autres surfaces.

«Quand j'ai approché John et que je lui ai demandé s'il aimerait faire partie du projet, il n'a jamais été dans mes intentions que ce soit seulement pour m'améliorer sur le gazon, a précisé Raonic.

«C'était beaucoup plus. Je voulais prendre ce temps pour m'améliorer considérablement et c'est ce que je mets en pratique présentement sur le gazon. Mais je peux également appliquer la même recette sur les surfaces dures.»

Quant à savoir si l'Américain, septuple vainqueur en tournois majeurs, aura le temps de s'investir à cette tâche est une autre histoire. Mais Raonic ne renonce pas.

«C'est certain qu'il est très occupé, a reconnu Raonic. Ça pourrait m'être très profitable avant des tournois et aussi de compter sur son aide tout au long des tournois, que se soit de près ou de loin.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer