Kuznetsov enlève les honneurs au tournoi Futures

L'Américain Alex Kuznetsov a remporté le tournoi Futures... (Martin Roy, LeDroit)

Agrandir

L'Américain Alex Kuznetsov a remporté le tournoi Futures de Gatineau en s'imposant 7-5 et 6-3 contre le Néerlandais Tim Van Rijthoven.

Martin Roy, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La jeunesse a rencontré l'expérience, dimanche, en grande finale du tournoi de tennis Futures de Gatineau. Et, comme dans bien des cas, c'est l'expérience qui a triomphé.

L'Américain de 29 ans Alex Kuznetsov ne l'a pas nécessairement eue facile. Il n'a pas trop souvent eu la chance de briser son rival dans un match qu'il a finalement gagné 7-5, 6-3.

Le rival en question, le Néerlandais Tim Van Rijthoven, s'est forgé une réputation de bagarreur durant sa semaine passée à la Sporthèque.

Le gamin de 18 ans, qui a utilisé son attitude frondeuse pour gagner deux tournois de calibre Futures en Europe l'an dernier, a fini par s'avouer vaincu.

Le service de Kuznetsov a fait la différence.

«Il servait vraiment bien. Son premier service, en particulier, lui a permis de prendre le contrôle de la partie. Son pourcentage de réussite était vraiment élevé. Même quand je réussissais à lui renvoyer, il répliquait avec un solide deuxième coup. Il me faisait courir. Il a vraiment bien travaillé», a-t-il résumé.

«Je ne vais pas repartir d'ici avec la tête basse parce que j'ai perdu», a enchaîné celui qui passera encore quelques jours. Il prendra part aux tournois Futures de Sherbrooke et de Drummondville.

Dans le Centre-du-Québec, il pourra peut-être même se venger de Kuznetsov.

Le champion de Gatineau tentera lui aussi sa chance dans ces deux événements.

«Je n'avais jamais gagné un tournoi Futures, a-t-il déclaré, tout souriant, juste avant de quitter le court. Ça peut vous sembler fou, mais c'est pourtant la vérité. Je fais carrière sur le circuit professionnel depuis neuf ou 10 ans. J'avais gagné quelques tournois sur le circuit des Challengers, mais je n'avais jamais triomphé dans un Futures. Je suis bien content de pouvoir biffer cela de la liste des choses que je voulais accomplir.»

Sur l'échiquier du tennis mondial, les Challengers sont généralement plus prestigieux - et dotés de bourses plus généreuses - que les Futures.

Kuznetsov occupe pour l'instant le 451e rang sur la planète.

Il n'avait pas gagné depuis un bout de temps, en fait. Ses derniers triomphes - en Challenger - remontaient à 2013. Il avait alors gagné deux fois chez lui, aux États-Unis, dans des tournois présentés à Binghamton ainsi qu'à Sarasota.

Vers la 10e édition

Quand il a pris le micro pour remercier la foule, son trophée de verre entre les mains, Kuznetsov a lancé des fleurs au comité organisateur gatinois.

«Nous n'avons pas la chance de souvent participer à des événements comme le vôtre. Nous ne sommes pas traités aussi bien dans la plupart des Challengers auxquels nous participons», a-t-il avancé.

Voilà qui fera plaisir à l'équipe qui est dirigée par les coprésidents Mathieu Toupin et Johanne Demers.

Ils n'auront pas droit à une longue période de répit. 

Ils devront justement plonger dans l'organisation de leur propre Challenger.

Ce tournoi estival, qui en sera à sa troisième édition, sera présenté au début du mois d'août sur les terrains adjacents à l'école secondaire de l'Île.

«Ce ne sera pas pour tout de suite, prévient M. Toupin. Lundi, nous démontons le site de la Sporthèque. Mardi sera une journée de repos. Je vais commencer à répondre à des courriels mercredi.»

La 10e édition du Futures sera quant à elle présentée à l'hiver 2017.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer