De chasseur de balles à joueur au Futures

«Avant, j'étais trop jeune pour jouer. Mais je... (Courtoisie)

Agrandir

«Avant, j'étais trop jeune pour jouer. Mais je savais qu'un jour, j'aurais ma chance. Maintenant, ça se réalise», affirme Sébastien Collard.

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sébastien Collard changera de rôle cette année au tournoi Futures de Gatineau. Au lieu de chasser les balles, il va les frapper.

La jeune raquette hulloise participera à cette étape de l'ITF dorénavant dotée d'une bourse de 25 000$US. Il fait partie des joueurs inscrits aux qualifications qui commencent ce samedi à La Sporthèque.

Un endroit qu'il connaît bien.

«Ce sera le fun de jouer où tu t'es entraîné souvent», a dit Collard, un produit du programme Tennis Outaouais Performance (TOP).

L'ado qui vient de fêter ses 15 ans poursuit sa carrière sportive à Montréal depuis l'automne dernier. Il s'est joint au pré-centre national de Tennis Canada.

Là-bas, il échange coup pour coup avec les plus beaux espoirs de son âge au Québec.

Surtout, Collard a pu effectuer ses débuts sur le circuit junior de l'ITF. Il a disputé cinq tournois.

La semaine dernière, ses coéquipiers et lui se trouvaient au Guatemala. La semaine précédente? Ils étaient au Mexique.

«Ça s'est bien passé. J'ai perdu au deuxième tour du tableau principal lors du premier tournoi. Contre un bon joueur, a-t-il pris soin de préciser.

«Ce joueur s'est rendu jusqu'en demi-finale.»

Le tournoi Futures de Gatineau, il le connaît très bien. Sa maman Johanne est co-présidente de l'événement.

«J'ai été chasseur de balles pendant presque cinq ans», a-t-il souligné. Une tâche qui lui a permis de voir de près des joueurs qui ont participé à des étapes du Grand chelem depuis leur visite en Outaouais.

Le rêve se réalise

Le jeune Collard s'est mis à rêver.

«Avant, j'étais trop jeune pour jouer. Mais je savais qu'un jour, j'aurais ma chance. Maintenant, ça se réalise.»

L'an dernier, il était absent du rendez-vous international. L'espoir masculin se trouvait à Saguenay où se déroulaient au même moment les championnats québécois chez les 14 ans et moins.

Collard dit ne s'être fixé aucune attente, côté performances. «Le niveau de jeu est très élevé. Et je suis encore très jeune», a-t-il rappelé.

Ce dernier pourra quand même puiser dans ses récentes expériences en Amérique centrale. Il a évolué autant sur terre battue que sur des surfaces dures.

«J'ai été confronté à plusieurs styles de jeu. Tu as beaucoup plus de joueurs qui jouent de façons différentes qu'ici au Québec», a reconnu l'athlète qui fait déjà 1,80 m (5' 11").

Sébastien Collard ne sera pas l'unique raquette locale à tenter sa chance lors des qualifications du tournoi Futures. Zachary Poulet-Laplante, Nicaise Muamba et Malik Bhatnagar batailleront aussi contre des joueurs plus âgés.

L'étape gatinoise du circuit ITF se déroulera du 27 février au 6 mars.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer