Médaille d'or sous haute surveillance

L'espoir paralympique Alexis Guimond a raflé l'or en... (Photo tirée du compte Twitter des finales de la Coupe du monde)

Agrandir

L'espoir paralympique Alexis Guimond a raflé l'or en Corée du Sud.

Photo tirée du compte Twitter des finales de la Coupe du monde

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Il y a cette médaille d'or, puis les avions militaires.

Alexis Guimond se souviendra longtemps de ses premières finales de la Coupe du monde en carrière, qui prennent fin samedi à Pyeongchang, en Corée du Sud. D'abord parce que le skieur para-alpin de Hull a gagné l'épreuve de slalom géant de façon spectaculaire vendredi, terminant un centième de seconde devant son rival français Arthur Bauchet.

Mais aussi un peu en raison du périmètre de sécurité autour du site de l'événement qui servira aux Jeux paralympiques dans un an. « Il y a des avions militaires qui se promènent ici aux 15 minutes. C'est un peu inquiétant d'en voir autant passer dans le ciel. Tu ne sais jamais trop ce qui se passe, surtout avec les missiles qui ont été lancés récemment par la Corée du Nord », a relaté Guimond au Droit.

« J'ai entendu un avion passer pendant la remise des médailles et même quelques secondes avant ma course », a-t-il ajouté.

Ce fut une des nombreuses distractions dans ce que Guimond a qualifié « d'une longue journée qui a mal commencé ». Ce dernier n'avait pu faire mieux que le sixième temps lors de la manche initiale.

« Je ne pensais pas vraiment à cette médaille. Je n'avais pas l'or en tête. J'avais un retard de 2,5 secondes après la première manche. Je me disais que c'était impossible de rattraper ça », a raconté Guimond.

« J'ai mis la pédale au fond. Ça ne m'aurait pas dérangé de tomber. Je voulais simplement tout donner lors de la deuxième descente. »

Un autre truc a failli bousiller sa route vers le podium. Les organisateurs lui ont fait reprendre sa deuxième manche puisqu'un adversaire a chuté plus loin devant lui sur le parcours.

« Je n'étais pas content parce que ça allait bien jusque-là. Et déjà que j'étais tellement frustré parce que ma première manche n'avait pas bien été... »

L'espoir paralympique âgé de 17 ans a monté deux autres fois sur le podium dans les derniers jours. Il a terminé deuxième à l'épreuve de descente chez les skieurs debout puis deuxième lors d'un super-G derrière... Bauchet. Plus tôt dans la saison, Guimond avait notamment terminé troisième aux championnats du monde.

Une dernière course en sol coréen l'attend samedi. Ce sera place au slalom.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer