Chartrand patinera avec ses idoles

Vanessa Chartrand, du club Asticou, participera aux championnats... (Courtoisie)

Agrandir

Vanessa Chartrand, du club Asticou, participera aux championnats canadiens de patinage artistique plus tard cette semaine à Ottawa. Elle fera équipe avec Alexander Seidel, de Brossard, en danse senior.

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Son nom sera crié à quelques reprises par la foule à l'aréna de la Place TD. Une affiche ou deux pour l'encourager risque bien aussi d'être agitée.

Vanessa Chartrand le sait très bien. Elle s'avère l'unique représentante d'un club gatinois aux championnats canadiens de patinage artistique qui se déroulent depuis deux jours à Ottawa.

La jeune femme âgée de 18 ans a effectué ses classes à Asticou. Un club dont elle défendra les couleurs en se pointant sur la glace vendredi avec son partenaire Alexander Seidel, de Brossard, lors du programme court en danse senior.

Le duo sera même le premier à patiner devant juges, caméras de télé et spectateurs après la période d'échauffement. Ce qui fait l'affaire de Chartrand.

« Ça ne me donne pas la chance de sortir de ma bulle, de débarquer de la glace et commencer à penser », a-t-elle expliqué.

« Puis nous sommes habitués à patiner en premier. J'aime ça. Nous allons vouloir faire bonne impression. »

Vanessa Chartrand, avec son partenaire en danse Alexander... (Courtoisie) - image 2.0

Agrandir

Vanessa Chartrand, avec son partenaire en danse Alexander Seidel

Courtoisie

Un truc rendra la journée encore plus spéciale.

Chartrand aura l'occasion d'affronter ses idoles, Tessa Virtue et Scott Moir. Les champions olympiques de 2010 et vice-champions des Jeux de 2014 effectuent un retour après une absence de deux ans.

Un retour fort attendu. Les gradins seront pleins. Il reste peu de billets en vue de la rentrée des grands noms vendredi, que ce soit en danse, en couple, les femmes ou les hommes.

« C'est ma première année chez les seniors. Il y aura plus de gens qui vont nous regarder », a souligné Chartrand, habituée de fouler la patinoire devant quelques centaines de personnes - et non quelques milliers de spectateurs - dans les rangs juniors et novices.

C'était le cas en 2014 lors de sa seule autre participation aux championnats canadiens qui se déroulaient aussi à Ottawa. À l'époque, elle faisait équipe avec Christian Reekie chez les novices.

Depuis, beaucoup de choses ont changé. Seidel s'avère son partenaire depuis l'été. Les deux athlètes se connaissaient déjà, fréquentant l'école de patinage LMK International.

Oui, Chartrand s'entraîne dans la métropole québécoise tout en poursuivant ses études à l'université Carleton. Ce qui implique des déplacements fréquents. « Je fais le voyage deux à trois fois par semaine vers Montréal », a précisé la patineuse.

Un exemple de son horaire fou ?

Vanessa Chartrand se trouvait sur la glace à Montréal sur le coup de 7 h, lundi matin. Une fois son entraînement terminé, elle a monté dans une voiture en direction de son patelin à Ottawa.

On l'attendait en salle de classe de 13 h 30 à 21 h.

Puis le lendemain matin, un autre cours en études internationales était au menu avant de reprendre la route pour une dernière session avec Seidel à l'autre bout de la 417.

« Des fois, c'est moi qui vais conduire. D'autres fois, c'est ma mère ou mon père. C'est un travail d'équipe », a lancé Vanessa, qui s'avère moins connue que l'autre patineuse qui porte le même nom de famille qu'elle aux championnats canadiens.

L'autre Chartrand

L'autre Chartrand, c'est Alaine. L'athlète de Prescott qui a gagné le titre national chez les femmes seniors à pareille date l'an dernier à Halifax. La vedette qui se retrouve sur des affiches de Patinage Canada pour mousser l'édition 2017.

« Nous n'avons aucun lien de parenté », a précisé Vanessa Chartrand. Sauf que les deux athlètes se connaissent un brin. Leur parcours s'est croisé à quelques reprises à l'aréna Duchesnay, domicile du club Asticou.

« Je me suis déjà retrouvée sur la glace en même temps qu'elle pour des entraînements. »

Asticou dépannait alors Alaine Chartrand, qui défend les couleurs du club de Nepean. Ce vendredi, les deux patineuses se retrouveront encore sur la même patinoire. Le terrain de jeu sera toutefois un peu plus grand que l'aréna Duchesnay.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer