Cook complète son retour en Autriche

Dustin Cook voudra faire mieux à sa prochaine... (Joe Klamar, AFP)

Agrandir

Dustin Cook voudra faire mieux à sa prochaine course. « Je pense que je peux terminer dans le top 10.»

Joe Klamar, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un an après s'être démoli le genou droit, Dustin Cook a renoué avec la compétition, dimanche, en Autriche. Un retour qui a été de courte durée pour le skieur alpin de Lac-Sainte-Marie.

L'ancien vice-champion du monde terminé au 63e rang lors du slalom géant de Sölden. Il n'a pas été en mesure de se qualifier pour la seconde manche, terminant à 4,29 secondes du meneur et éventuel gagnant, Alexis Pinturault, de la France.

Il s'agissait de la première course de Cook depuis sa victoire à Meribel en mars 2015.

« Mon but, ce n'était pas de m'élancer en haut de la piste pour gagner. Je voulais tout simplement retrouver cette sensation de la compétition, a-t-il dit au bout du fil.

«J'étais agité au départ. C'était plaisant de prendre le départ d'une course.»

De toute façon, Cook n'avait aucune attente en slalom géant. «Encore moins sur ce type de montagne. Je me suis surtout entraîné cet été pour les épreuves de vitesse», a-t-il souligné.

Le skieur âgé de 27 ans excelle surtout en super-G. Il a terminé deuxième à cette épreuve aux championnats du monde de 2015. Quelques semaines plus tard, il raflait des médailles d'or et de bronze, respectivement en France et en Norvège.

Dustin Cook s'attend à reprendre sa place assez rapidement au sommet. «Je pense que je peux terminer dans le top 10, et même plus haut, dès la prochaine course à Lake Louise, a-t-il affirmé.

«Je ne ressens aucune douleur au genou. Je ne pense pas plus à ce qui s'est passé.»

Cook se corrige quelques instants plus tard.

«Il y a deux jours, ça marquait le premier anniversaire de ma blessure. J'avoue que j'étais content d'avoir pu compléter ma séance d'entraînement sans aucun problème. C'était plus une question de superstitions que des craintes de ma part !»

Le slalom géant de Sölden ouvrait la saison du circuit de la Coupe du monde. Le triomphe de Pinturault lui permet de déloger l'illustre Jean-Claude Killy en tant que le skieur masculin français le plus victorieux ayant été le plus rapide lors de 16 courses.

Et dire que Pinturault n'a que 25 ans !

Ce dernier a terminé devant le quintuple gagnant du gros globe de cristal, le favori autrichien Marcel Hirscher.

Chez les femmes, Lara Gut, de la Suisse, avait gagné le slalom géant inaugural la veille au même endroit. Valérie Grenier, de St-Isidore, n'avait pu compléter sa deuxième descente.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer