Coupe du monde de ski alpin: Érik Guay 3e en descente

Érik Guay était très heureux de sa performance.... (Agence France-Presse)

Agrandir

Érik Guay était très heureux de sa performance.

Agence France-Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Saint-Moritz, Suisse

Le vétéran skieur québécois Érik Guay a pris la troisième place de l'épreuve de la descente des finales de la Coupe du monde de ski alpin disputée mercredi à Saint-Moritz, en Suisse, tandis que l'Italien Peter Fill a mis la main sur le globe de cristal de la discipline.

L'athlète âgé de 34 ans a terminé l'épreuve à 54 centièmes du vainqueur, le Suisse Beat Feuz, qui l'a emporté en une minute, 40,44 secondes (1:40,44). L'Américain Steven Nyman s'est classé deuxième, à seulement huit centièmes de Feuz.

Pour Guay, il s'agit d'un premier podium cette saison.

Le Canadien Manuel Osborne-Paradis a pour sa part terminé l'épreuve en 14place, 1,66 seconde derrière le Suisse.

Fill, qui a terminé en 10e place, est quant à lui devenu le premier Italien à être sacré en descente.

Il a amorcé la course à égalité avec Aksel Lund Svindal, qui est tenu à l,cart par une blessure au genou depuis janvier, et quatre points devant Dominik Paris, qui n'a pas été à son mieux depuis sa chute à l'entraînement, mardi, au cours de laquelle il s'est blessé à la hanche et au genou.

Paris, vainqueur des deux dernières descentes, a attaqué le début du parcours, mais il a clairement souffert tout au long de sa descente et a terminé 19e. Dernier à s'élancer, Fill savait qu'il n'avait qu'à compléter le parcours pour l'emporter, il n'a donc pris aucune chance sous la neige.

Il a terminé 1,36 de Feuz.

«C'est un jour très important, a déclaré, ravi, Flavio Roda, le président de la Fédération italienne de ski. C'est du jamais vu pour un Italien, alors c'est très émouvant. Nous devons fêter ces skieurs, surtout Peter. C'est le plus beau cadeau pour lui. Je vais lui faire un câlin.»

Nyman a bien aimé sa descente. Ila attribué à une petite erreur sa perte de vitesse en bas de parcours.

«J'ai vraiment très bien skié (mercredi). J'ai été excellent en haut de parcours, la portion plus technique qui mène au plat. Mais dans le dernier virage, je n'ai pas pu sortir avec la vitesse nécessaire et c'est là qu'ils m'ont eu.

«C'est difficile de croire que je viens de terminer sur le podium de quatre courses consécutives. J'ai beaucoup appris cette saison. Je suis très heureux, mais je suis aussi prêt pour une pause».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer