Olivier Rochon renoue avec le podium

Olivier Rochon (à droite) n'a été devancé que... (George Frey, AP)

Agrandir

Olivier Rochon (à droite) n'a été devancé que par le Chinois Guangpu Qi (au centre). L'Ukrainien Oleksandr Abramenko (à gauche) a récolté la troisième place.

George Frey, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Olivier Rochon attendait ce moment depuis janvier... 2013. L'ancien gagnant du globe de cristal est monté sur le podium du circuit de la Coupe du monde de sauts acrobatiques pour la première fois en trois ans, jeudi matin, à Deer Valley, en Utah.

Olivier Rochon est monté sur le podium du... (George Frey, AP) - image 1.0

Agrandir

Olivier Rochon est monté sur le podium du circuit de la Coupe du monde pour la première fois en trois ans, jeudi matin.

George Frey, AP

Le skieur gatinois a terminé deuxième lors de la seconde épreuve de la saison, étant devancé uniquement par le Chinois Guangpu Qi. «Ça fait beaucoup de bien», a-t-il avoué, une heure après sa performance.

Rochon, 26 ans, n'avait pu faire mieux que deux quatrièmes places lors des derniers hivers. Il a surtout passé son temps à guérir des bobos.

Une blessure à une cheville l'avait cloué au sol en décembre lors de la première étape de la Coupe du monde à Pékin.

Encore cette semaine, il n'affichait pas un bilan de santé parfait.

Une élongation musculaire l'embête depuis une dizaine de jours. «Nous avons été prudents à l'entraînement. Chaque jour, la qualité de mes sauts s'est améliorée», a expliqué Rochon.

Sa performance devrait rassurer Ski acrobatique Canada et leurs bailleurs de fonds. Beaucoup d'espoirs sont fondés sur l'ancien champion en vue des Jeux olympiques de 2018 en Corée du Sud.

Mais les résultats tardaient à venir.

«Ça enlève un poids sur mes épaules», a reconnu Olivier Rochon.

Ce dernier aura la chance de dupliquer son résultat dès vendredi. Une autre étape de la Coupe du monde sera présentée à Deer Valley. Cette fois-ci, la compétition se déroulera en soirée.

«Ça ne change rien pour moi. Le site ici est bien construit. Les lumières sont placées afin de ne pas les avoir directement dans les yeux. Même que j'aime ça le soir. Le ciel est noir et le sol est blanc. Il y a moins de danger de se perdre dans les airs.»

Jeudi, l'épreuve des sauts a été disputée en matinée.

«Je me suis levé à 4h45. Ça ne m'a pas dérangé. Je suis un gars matinal qui est debout habituellement vers 6h», a raconté Rochon, qui s'est tapé un déjeuner imposant.

«Quatre oeufs à la coque, des légumes, des lanières de steak, un bol de céréales, trois verres de café, a-t-il commencé par énumérer. C'est vrai, j'ai aussi mangé deux toasts avec de la confiture.»

Et une fois sur le site de compétition entre les préliminaires et la finale, Rochon s'est offert une barre d'énergie et «beaucoup d'eau».

Reste à voir s'il se tapera un déjeuner similaire vendredi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer