Henderson, une ambassadrice en or

Brooke Henderson, la coqueluche du golf canadien, n'a... (Patrick Woodbury, Le Droit)

Agrandir

Brooke Henderson, la coqueluche du golf canadien, n'a jamais joué un tournoi au club de golf Hunt Club même chez les juniors. Malgré la présence de toutes les meilleures joueuses au monde, elle sera la tête d'affiche de l'Omnium canadien au mois d'août.

Patrick Woodbury, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les organisateurs de l'Omnium canadien de golf féminin ne pouvaient pas choisir un meilleur moment pour faire la promotion de l'événement qui se tiendra à Ottawa du 21 au 27 août prochain.

À deux mois du tournoi doté d'une bourse de 2,25 millions $ US qui sera disputé au club Ottawa Hunt, l'Ottavienne Brooke Henderson avait déjà prévu un congé dans son horaire chargé. L'objectif était de lui permettre de rentrer en ville pour mousser l'intérêt de ce tournoi majeur du circuit de la LPGA. Sa visite tombait pile puisque la prodige de 19 ans a remporté le quatrième tournoi de sa jeune carrière le week-end dernier au Michigan.

Tous les morceaux sont en train de tomber en place selon le directeur du tournoi, Brent McLaughlin. « L'an dernier, nous avions réuni 96 des 100 meilleures joueuses au monde à l'Omnium canadien de Calgary. On s'attend à la même chose cette année. Avec l'émergence de Brooke, qui jouera chez elle pour la première fois sur le circuit de la LPGA, on s'attend à un record d'assistance ! »

Native de Smiths Falls et nouvelle membre du club Ottawa Hunt, Henderson sera assurément la tête d'affiche du tournoi présenté dans la capitale nationale dans le cadre des festivités du 150e anniversaire du Canada. La jeune merveille sait qu'elle générera une attention accrue en évoluant dans sa cour arrière, mais elle est prête à vivre avec la pression qui accompagne son 13e rang mondial.

« Ça va être mon cinquième tournoi majeur depuis que je suis sur le circuit de la LPGA. Même si j'en ai déjà gagné un, celui qui s'en vient à Ottawa est celui que j'aimerais le plus gagner. Une victoire à l'Omnium canadien fait partie de ma bucket list. C'est un trophée que je rêve de soulever depuis longtemps. Il est ici dans la salle aujourd'hui, mais je ne veux pas lui toucher. Peut-être que ça sera différent dans deux mois. Je suis excitée de jouer à mon propre club. Je veux savourer chaque moment auprès des partisans et des médias », a-t-elle dit lors d'une conférence de presse au Ottawa Hunt mercredi.

Vétérante du circuit, Morgan Pressel sera présente en août. Sans le savoir, elle avait donné la piqûre à Henderson lorsque l'Omnium canadien s'était arrêté au Ottawa Hunt pour la dernière fois en 2008. À l'époque, Henderson avait huit ans. Pressel n'avait que 20 ans, mais elle avait déjà gagné deux tournois de la LPGA.

« Elle a contribué à mon rêve de jouer au golf professionnel. Je l'avais suivi toute une journée. À la fin, elle m'avait donné son gant et signé une balle de golf. Je les ai encore à la maison. Je veux avoir le même impact sur la nouvelle génération. Mon objectif est de l'inspirer à jouer au golf. »

Lorie Kane et Brooke Henderson... (Patrick Woodbury, Le Droit) - image 2.0

Agrandir

Lorie Kane et Brooke Henderson

Patrick Woodbury, Le Droit

Membre du Temple de la renommée du golf canadien, Lorie Kane était également sur place mercredi. Elle a même joué plusieurs trous avec les membres des médias en matinée. Âgée de 52 ans, elle a gagné quatre tournois de la LPGA en carrière, mais jamais l'Omnium canadien malgré ses 22 participations consécutives depuis 1994. La golfeuse de l'Île-du-Prince-Édouard a souligné que le calibre de jeu de l'élite mondiale n'avait pas nécessairement augmenté au fil des ans, mais que la profondeur du plateau est devenue beaucoup plus forte.

« Quinze joueuses ont gagné les 15 premiers tournois de la saison. Tout le monde peut espérer gagner chaque semaine. »




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer