Hugo Bernard règne sur les verts de l'Outaouais

Sa ronde finale de 65 a permis à... (Etienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

Sa ronde finale de 65 a permis à Hugo Bernard de remonter le classement pour ajouter un autre titre à l'arsenal de sa saison 2016.

Etienne Ranger, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Nouveau champion amateur de golf canadien, Hugo Bernard pourrait facilement venir s'établir en Outaouais.

Vainqueur du tournoi Alexandre de Tunis sur les allées du club Ottawa Hunt il y a cinq semaines, le Québécois de 21 ans a encore sévi dans la région au cours des quatre derniers jours. Sa ronde finale de 65 au Royal Ottawa d'Aylmer jeudi lui a permis de remonter le classement pour ajouter un autre titre à l'arsenal déjà impressionnant de sa saison 2016.

L'athlète du Mont-St-Hilaire a gagné le championnat des joueurs en deuxième division de la NCAA cette année en plus d'être choisi au sein de l'équipe d'étoiles du circuit et d'hériter du titre de la recrue de l'année. Quand il avait remporté les honneurs du « Tunis » au début du mois de juillet, il n'en avait pas fait grand cas. Il avait dit qu'il voulait signer 10 victoires dans les rangs amateurs avant de faire le saut chez les professionnels. L'Alexandre de Tunis ne faisait pas partie des tournois à comptabiliser.

Le Championnat amateur canadien lui ? « Absolument. Ça, c'est une victoire ! J'en suis très fier. Je connaissais déjà une bonne saison. Il me restait ce tournoi et aussi le championnat américain amateur à faire et je me disais que si j'arrivais à gagner un de ces deux tournois, ça rendrait mon année 2016 inoubliable ! »

Vers l'Omnium canadien

La victoire de Bernard vient avec une exemption pour l'Omnium canadien RBC 2017, ce qui ne sera pas de refus. Bernard a obtenu une invitation de Golf Canada pour disputer son premier tournoi de la PGA il y a quelques semaines, mais les choses ne se sont pas passées comme il l'aurait souhaité. Avec ses 13 coups au-dessus de la normale après deux rondes, il n'y avait que deux concurrents derrière lui au classement. Bernard voudra se racheter.

« Je vais essayer de mieux faire. Ça ne sera pas difficile ! Aussi, j'ai reçu mon invitation à la dernière minute cette année. Elle était méritée, mais cette fois, c'est vraiment mérité ! Je n'aurai pas à stresser là-dessus. Je suis qualifié un an d'avance. »

La quatrième ronde du championnat canadien représentait un défi pour le golfeur affilié au club Laval-sur-le-Lac au Québec. Il tirait de l'arrière par trois coups sur le Terreneuvien Blair Bursey, meneur depuis la première ronde. 

« Je ne pensais pas aux pointages des autres. Je croyais en mes chances. Je savais que si je jouais bien, c'est moi qui allais dicter le rythme. J'ai commencé avec un oiselet aux premier et quatrième trous. J'étais déjà à moins trois après neuf trous. Je suis à mon mieux quand ça se corse. J'aime la pression. C'est pour vivre ces moments-là que je joue au golf. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer