Omnium britannique: Mickelson reste en tête

Après avoir joué une ronde magistrale de 63... (Peter Morrison, AP)

Agrandir

Après avoir joué une ronde magistrale de 63 jeudi, Phil Mickelson a ramené une carte de 69 lors de la deuxième ronde de l'Omnium britannique, vendredi.

Peter Morrison, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Paul Newberry
Associated Press
Troon, Royaume-Uni

Lors d'une journée où le beau temps a fait place à la pluie, Phil Mickelson a commis ses premiers bogueys de la semaine et a ramené une carte de 69, deux coups sous la normale, demeurant quand même en tête à l'Omnium britannique.

Mickelson a quitté le 18e vert à -10, un coup devant Henrik Stenson. Son total de 132 a établi un record du parcours sur 36 trous.

Stenson a signé la meilleure carte des golfeurs ayant pris le départ en matinée avec un 65. Il a récolté sept oiselets, dont trois d'affilée.

Le Suédois obtenait son meilleur score en carrière à ce tournoi, à sa 12e présence.

«J'avais cinq coups de retard et là un seul, alors on peut dire que ça va bien, a dit Stenson. Je suis content de mon jeu, surtout que les conditions ne sont pas évidentes. Nous ne sommes qu'à la mi-chemin du tournoi, par contre.»

Mickelson a la chance de devenir le golfeur le plus âgé à remporter le tournoi depuis Tom Morris, en 1867.

Mickelson a eu 46 ans le 16 juin. Morris avait 46 ans et 102 jours quand il s'est imposé au club Prestwick, il y a 149 ans.

Parmi les faits saillants de la deuxième ronde de Mickelson, soulignons un coup de départ qui a roulé à quelques pouces de la coupe au huitième trou, mettant la table pour le troisième de ses quatre oiselets.

Son boguey au 12e a été suivi d'un autre au 15e. Au 12e, il est passé près d'envoyer sa balle dans des buissons. Au 15e, son coup de départ a échoué dans de l'herbe longue, et son coup d'approche est arrivé 40 verges à court du vert.

Au 17e trou, «Lefty» a sauvé une normale grâce à une brillante sortie d'une fosse de sable. Sa balle s'est arrêtée à deux pieds de la coupe.

Jeudi, Mickelson est devenu le huitième joueur à inscrire une ronde de 63 dans un tournoi majeur.

Il est en quête d'un sixième grand trophée. Sa dernière victoire en tournoi majeur est survenue en 2013 au club Muirfield, à l'Omnium britannique.

Comme ancien vainqueur de l'événement, il peut être plus relaxe pour entamer le week-end.

«C'est beaucoup plus facile quand vous avez déjà gagné le tournoi, a dit Mickelson. Remporter l'Omnium était le plus grand défi de ma carrière, et j'ai réussi à le faire. Il n'y a rien que j'aimerais plus que de le gagner une fois de plus. Mais en ayant déjà passé par là, ça enlève la pression.»

Soren Kjeldsen et Keegan Bradley sont à moins sept après des cartes de 68.

Le champion en titre Zach Johnson se garde dans le peloton de tête, un 70 lui donnant un total de 137.

Charl Schwartzel s'est distingué avec un 66, six coups de mieux que la veille. Il est dans une impasse au sixième rang, en compagnie de quatre autres golfeurs.

Ordinaire jeudi (71), Jordan Spieth, gagnant de deux tournois majeurs l'an dernier, a peiné avec un 75 en deuxième ronde.

Il a commis quatre bogueys, mais il a surtout été victime d'un double boguey au huitième, une normale trois.

Un coup de plus dans la journée et il se voyait écarté du tournoi, mais il a évité de justesse la coupure.

Excellent jeudi (un 66), Martin Kaymer a glissé dans une égalité au 11e rang, résultat d'un 73. Il a inscrit un triple boguey au 10e.

Jason Day, classé numéro 1 au monde, s'est repris avec un 70, au lendemain d'un 73. Il a signé ses quatre oiselets du jour sur le premier neuf, en cinq trous.

David Duval, champion du tournoi en 2001, a déclaré forfait en raison d'une blessure, avant de prendre le départ. Il a joué 82 jeudi.

Le Français Clément Sordet a inscrit sur sa... (Photo Andy Buchanan, AFP) - image 2.0

Agrandir

Le Français Clément Sordet a inscrit sur sa casquette les mots «Priez pour Nice». 

Photo Andy Buchanan, AFP

Le drapeau français a été mis en berne au lendemain de l'attentat de Nice, jetant une ombre sur la deuxième ronde au Royal Troon.

Jeudi soir à Nice, un camion a foncé dans la foule participant aux célébrations de la fête nationale française, tuant au moins 84 personnes.

Deux golfeurs français participent à l'Omnium britannique: Victor Dubuisson et Clément Sordet. Sur sa casquette, ce dernier a inscrit au marqueur bleu «Priez pour Nice», en anglais.

Non loin du 18e vert, le drapeau français a été mis en berne, comme ceux des autres nations représentées par les 156 joueurs du tournoi.

Après une journée ensoleillée et juste une légère brise pour entreprendre le tournoi, a deuxième ronde a commencé sous un ciel gris et de forts vents. La pluie est arrivée plus tard dans la journée.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer