Mikaël Pageau parmi les meilleurs

Mikaël Pageau... (Simon Séguin-Bertrand, Archives LeDroit)

Agrandir

Mikaël Pageau

Simon Séguin-Bertrand, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Pour une deuxième année consécutive, Mikaël Pageau pourra se frotter aux meilleurs jeunes golfeurs sur la planète.

Le Gatinois, cousin du hockeyeur professionnel Jean-Gabriel Pageau, a réussi à se qualifier en vue du Optimist International Junior Golf Championships. Ce prestigieux tournoi sera présenté au PGA National Resort & Spa, en Floride, dans la dernière semaine du mois de juillet.

Il s'agit d'un tournoi réputé mondialement. De nombreux athlètes qui évoluent sur le circuit de la PGA sont passés par là.

« La qualification, c'était sur deux rondes, récemment, au Club de Golf Glendale. La première journée a bien été. La deuxième... Un peu moins. C'est pas mal ça. Je n'ai pas réussi à me qualifier directement. On m'a placé sur une liste d'attente. Quelques joueurs qualifiés ont passé leur tour. J'ai été chanceux », reconnaît de façon très franche l'adolescent.

Il n'a quand même pas volé sa place. « Je voulais vraiment retourner là-bas. C'est une expérience de fou. C'est un tournoi vraiment plaisant. Jouer avec les meilleurs du monde, c'est vraiment une belle expérience. »

L'an dernier, alors qu'il se trouvait dans la catégorie des garçons de 12-13 ans, le jeune Pageau a réussi à se classer parmi les 75 premiers. Il a obtenu un score cumulatif de 276, sur trois jours.

De cette expérience, il se souvient surtout d'avoir amélioré constamment son score. Il a ramené une carte de 97 au terme de la première ronde. Il a joué 92 lors de la seconde. Il a terminé le tournoi avec une ronde de 87.

« Au début, je me disais que je voulais jouer juste pour le fun, mais ça n'allait pas bien. Vers la fin, je me suis dit que j'allais laisser faire le score. J'ai décidé de m'amuser, de profiter du terrain, de profiter du tournoi. Cette année, c'est ce que je vais essayer de faire dès le départ. Sans objectifs précis, je vais juste profiter du moment », dit celui qui se retrouvera dans une catégorie plus relevée en 2016. Il évoluera chez les garçons de 14 et 15 ans.

« Au moins, j'ai l'expérience du tournoi. Ça pourrait me donner un avantage sur certaines personnes qui n'étaient pas là l'an dernier. »

En attendant son départ pour la Floride, Mikaël Pageau trouve différents moyens d'en apprendre davantage sur le golf. Dimanche, il a servi de cadet au Tournoi Alexandre de Tunis. « Côtoyer tous ces gens qui ont autant d'expérience, c'était vraiment enrichissant », soutient-il.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer