Dustin Johnson prend les commandes

Dustin Johnson avait de bonnes raisons de sourire... (Charlie Riedel, Associated Press)

Agrandir

Dustin Johnson avait de bonnes raisons de sourire au terme de la 2e ronde du US Open.

Charlie Riedel, Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Rebecca Ryan
Agence France-Presse
Pittsburgh

L'Américain Dustin Johnson a pris vendredi les commandes de l'US Open, deuxième tournoi du Grand Chelem de l'année, encore largement perturbé par les retards pris la veille en raison de la météo.

Johnson a disputé ses deux premiers tours dans la journée de vendredi et a rendu coup sur coup des cartes de 67 (-3) et de 69 (-1).

«J'ai une bonne condition physique, disputer deux tours (dans la même journée) n'est pas un problème, mais mentalement, c'est beaucoup plus dur, on ne peut se permettre aucun relâchement sur ce parcours», a souligné le N.6 mondial.

Il y a un an, Johnson, souvent placé mais toujours en quête de son premier titre majeur, était déjà en tête de l'US Open après le premier tour, mais il avait craqué mentalement lors du 4e tour et laissé la victoire à son compatriote Jordan Spieth.

Avec son total de 136 (-4) à mi-parcours, il devance d'un coup l'inattendu Andrew Landry, leader après le premier tour, qui n'a disputé qu'un trou de son 2e tour.

L'Américain, 624e mondial et débutant dans l'US Open, terminera, comme la moitié des 156 joueurs engagés, le 2e tour samedi matin et enchaînera s'il franchit le cut sur le 3e tour.

L'Anglais Lee Westwood occupe la 3e place provisoire avec un score de -3 grâce à trois birdies sur les six derniers trous de son premier tour.

Il est suivi par l'Américain Scott Piercy, l'Espagnol Sergio Garcia et l'Irlandais Shane Lowry (-2).

Même si le parcours d'Oakmont est encore détrempée après les violents orages de la veille, l'Américain Daniel Summerhays a rallié le club-house avec une carte impressionnante de 65 (-5), la meilleure depuis le coup d'envoi de l'US Open, et pointe à la 7e place avec un score de -1.

Il faut descendre beaucoup plus bas dans le classement pour trouver les favoris.

Le N.1 mondial Jason Day et le Nord-Irlandais Rory McIlroy ne sont même pas assurés de passer le cut.

Day, vainqueur de trois titres déjà en 2016, a bouclé le premier tour avec une carte de 76 (+6) vendredi, puis a enchaîné sur son deuxième tour où il a limité les dégâts.

Il lui restait trois trous à disputer lorsque la compétition a été interrompue en raison de l'obscurité et affichait un score de +5.

McIlroy, lui, a bouclé son premier tour avec un catastrophique 77 (+7), à onze coups de la meilleure carte de la journée.

En revanche, Jordan Spieth, qui espère devenir le premier tenant du titre à conserver sa couronne depuis Curtis Strange en 1989, est en embuscade avec un score de +2 après son premier tour.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer