Premiers coups de pédales internationaux

Le Gatinois Émile Farrell-Dessureault a été recruté par... (Courtoisie, Higuchi Photos)

Agrandir

Le Gatinois Émile Farrell-Dessureault a été recruté par l'équipe canadienne de vélo de montagne en vue de la Coupe du monde qui aura lieu à Mont Sainte-Anne.

Courtoisie, Higuchi Photos

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Ses premiers coups de pédale parmi l'élite internationale du vélo de montagne seront donnés dans une dizaine de jours.

Émile Farrell-Dessureault prendra le départ de l'épreuve de la Coupe du monde (CDM) du Mont-Sainte-Anne prévue le 6 août. Il enfilera pour l'occasion le maillot de l'équipe canadienne, qui l'a recruté en vue de cette course.

Une invitation reçue le week-end dernier après que l'athlète gatinois âgé de 19 ans eut pris le 11e rang sur une piste glissante aux championnats nationaux à Canmore, en Alberta. Cyclisme Canada a aimé ce qu'il a vu de l'étudiant-athlète du Cégep de l'Outaouais, qui dispute sa première saison sur le circuit senior après un séjour prometteur chez les juniors.

«Une bonne nouvelle», a avoué Farrell-Dessureault, qui s'avère par contre réaliste dans ses attentes.

Disons qu'une place sur le podium s'avère la dernière chose qui lui trotte en tête. Le principal intéressé sera plutôt en mode survie sur les sentiers.

«Ça va être dur... très dur, a-t-il avoué. Ça va être une claque dans la face. Le niveau de compétition va être très fort. Si je me compare aux meilleurs gars au pays, ils peuvent finir jusqu'à sept ou huit minutes devant moi. Et ce ne sont pas les meilleurs au monde.»

«Ça va être difficile de suivre la parade, mais ça va être quand même le fun. Je vais voir à quoi ça ressemble le plus haut de niveau de compétition au monde.»

Surtout, cette invitation va l'aider à bien clore une saison fertile en émotions. Un été qui a commencé avec des résultats prometteurs.

Farrell-Dessureault tentait alors d'obtenir un laissez-passer en vue des Jeux du Canada. Le Québec devait choisir trois cyclistes.

L'espoir de l'Outaouais occupait le troisième rang au classement général après deux des trois courses de sélection. «Mais j'ai eu des défaillances physiques assez notables lors de la dernière course et je n'ai pu me qualifier pour les Jeux», a-t-il expliqué.

Farrell-Dessureault, qui pratique le vélo de montagne depuis six ans, va se rendre à Boston cette fin de semaine afin de se préparer en vue de ses débuts en Coupe du monde. Une course sanctionnée par l'Union cycliste internationale (UCI) s'y tiendra.

«Sept heures de route», a souligné le jeune homme en faisant allusion au trajet en auto qui l'attend vers le Massachusetts.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer