Tour de France: deuxième gain pour Kittel

Vendredi, lors de la septième étape, les coureurs... (Agence France-Presse)

Agrandir

Vendredi, lors de la septième étape, les coureurs franchiront 213,5 km entre Troyes et Nuits-Saint-Georges. L'étape sera ponctuée par la montée de la côte d'Urcy, une montée de catégorie 4 de 2,5 km.

Agence France-Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press

TROYES - En l'absence de Peter Sagan et Mark Cavendish, Marcel Kittel s'est facilement imposé au sprint, jeudi, et il a remporté la sixième étape du Tour de France.

Chris Froome détient toujours le maillot jaune de meneur du tour.

Il s'agit pour Kittel d'une deuxième victoire depuis le début du tour et d'une 11e victoire d'étape en carrière.

Alors que les autres prétendants à la victoire s'empilaient sur le côté droit de la route, Kittel les a coiffés sur la gauche pour s'installer confortablement en tête et croiser en premier la ligne d'arrivée.

«J'avais pleinement confiance en mon équipe, a affirmé Kittel. J'avais aussi confiance en moi aujourd'hui. Il y a eu un moment où j'ai pu me détacher et j'ai pu prendre la tête.»

Arnaud Démare, vainqueur de la quatrième étape, a pris le deuxième rang, devant André Greipel.

Sagan, champion du monde en titre, a été disqualifié pour avoir donné un coup de coude à Cavendish, il y a deux jours. Cavendish a chuté lors de l'incident et s'est fracturé une épaule, ce qui l'a contraint à abandonner le tour.

L'équipe de Sagan s'est vu refuser  sa requête d'appel par le Tribunal arbitral du sport (TAS). Les responsables de l'équipe Bora-Hansgrohe ont réitéré leur argument selon lequel Sagan n'a pas causé, encore moins de façon délibérée, la chute de Cavendish.

Kittel a admis que l'absence de Cavendish et de Sagan a changé l'allure du tour puisqu'il n'aura plus à lutter avec eux lors des sprints.

Il a été questionné à répétition sur leur absence après sa victoire.

«C'est un peu dommage que tout tourne autour de cette décision, a-t-il noté. Le niveau de compétition lors des sprints est encore très, très élevé.»

Kittel a franchi les 216 kilomètres reliant Vesoul et Troyes en cinq heures, cinq minutes et 34 secondes.

Froome détient toujours 12 secondes d'avance sur son coéquipier Geraint Thomas au classement général. L'Italien Fabio Aru suit, à 14 secondes de Froome.

Vendredi, lors de la septième étape, les coureurs franchiront 213,5 km entre Troyes et Nuits-Saint-Georges. L'étape sera ponctuée par la montée de la côte d'Urcy, une montée de catégorie 4 de 2,5 km.

Les cyclistes affronteront des parcours plus relevés samedi et dimanche, et Froome pourrait devoir se battre pour conserver le maillot jaune.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer