Peter Sagan est disqualifié du Tour de France

Peter Sagan (au centre) s'est vu disqualifié du... (Agence France-Presse)

Agrandir

Peter Sagan (au centre) s'est vu disqualifié du Tour de France après avoir causé un accident.

Agence France-Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

(Vittel) Lundi, Peter Sagan célébrait une victoire. Mardi, le champion du monde originaire de la Slovaquie - l'un des plus grands noms du cyclisme - apprenait qu'il était disqualifié du Tour de France.

Sagan a été exclu de la Grande Boucle après avoir provoqué un accident lors d'une chaotique conclusion à la quatrième étape, remportée par le Français Arnaud Démare.

Vainqueur de la troisième étape la veille, Sagan a donné un coup de coude au Britannique Mark Cavendish alors qu'il restait une cinquantaine de mètres à négocier à l'épreuve. Cavendish s'est trouvé coincé dans des barrières situées à sa droite et a lourdement chuté. Deux autres cyclistes sont ensuite tombés sur Cavendish, un vainqueur de 30 étapes du Tour de France en carrière.

«Nous avons décidé de disqualifier Peter Sagan du Tour de France de 2017 après le tumultueux sprint ici à Vittel, où il a mis en danger plusieurs coureurs, dont Mark Cavendish et d'autres participants impliqués dans l'accident», a annoncé Philippe Marien, président du jury des commissaires.

Marien a ajouté que les commissaires avaient mis en application les règles de l'Union cycliste internationale (UCI) qui leur permettent de disqualifier des coureurs lors de «cas sérieux».

Soigné sur place, Cavendish a dû être transporté a l'hôpital après avoir été blessé à l'index de la main droite et à l'épaule droite.

«Je vais assurément avoir besoin de points de sutures au doigt, car il saigne beaucoup, a fait savoir le Britannique.

«En ce qui a trait à l'épaule, il pourrait y avoir un lien avec une vieille blessure. Elle est disloquée et je ne sais donc pas si j'ai endommagé le ligament. Je ne suis pas médecin, mais selon ce que je ressens, je ne suis pas optimiste», a déclaré Cavendish.

Si l'on fait exception des cas de dopage, les disqualifications surviennent rarement au Tour de France. En 2010, l'Australien Mark Renshaw a été exclu pour avoir donné un coup de tête qui a permis à Cavendish, son coéquipier, de remporter l'étape de Bourg-Lès-Valence.

«S'il y a eu une erreur, il faut alors féliciter le jury d'avoir eu le courage de punir le champion du monde, la grande vedette du cyclisme aujourd'hui», a déclaré Démare, vainqueur de l'étape de 207,5 km en 4h53:54.

Sagan espérait égaler le record de six maillots verts (classement aux points), qui appartient à Erik Zabel, et il avait amorcé la quête de cet objectif du bon pied en remportant la troisième étape.

«Je m'entends bien avec Peter, mais je ne comprends pas... S'il avait passé devant moi, c'est une chose, mais le coude. Ce n'est pas le genre de geste que j'approuve, a fait remarquer Cavendish.

«Un accident, c'est un accident. Mais j'aimerais comprendre le coup de coude, vraiment, a ajouté Cavendish. Je voudrais pouvoir lui en parler.»

Après l'accident, Sagan s'est rendu auprès de Cavendish et lui a donné une amicale tape dans le dos, pendant que le cycliste britannique lui montrait ses blessures.

Sagan, qui avait d'abord été pénalisé de 30 secondes à la suite de l'accident, a aussi dit qu'il lui avait présenté ses excuses.

«Ce n'est pas plaisant de chuter de cette façon, a reconnu Sagan, qui avait franchi la ligne d'arrivée en deuxième place derrière Démare.

«Nous étions au sprint. Je ne savais tout simplement pas que Mark se trouvait derrière moi, qu'il venait de par la droite, a ajouté Sagan. Mark arrivait très rapidement de l'arrière et je n'ai pas eu le temps de réagir, d'aller vers la gauche, et il est entré dans mon vélo et, après, dans la barrière.»

Des membres d'une équipe médicale se sont précipités pour venir au secours de Cavendish, courant dans le sens contraire des cyclistes pour se rendre jusqu'à lui.

Lorsque Cavendish a finalement pu se lever, son maillot était déchiré et du sang coulait le long de son corps. Il a été aperçu le bras droit près de son corps et la main droite protégée par un bandage.

Pour Cavendish, c'est une année difficile qui se poursuit lui qui a été frappé par une mononucléose causée par le virus d'Epstein-Barr en avril.

À la suite de la disqualification de Sagan, le Norvégien Alexander Kristoff a donc terminé en deuxième place de l'épreuve, devant l'Allemand André Greipel.

Un autre accident, survenu pendant le dernier kilomètre, a retardé le Gallois Geraint Thomas, meneur au classement général. Malgré le fait qu'il ait chuté et subi une éraflure à un genou, Thomas a conservé le maillot jaune.

Au classement cumulatif, Thomas détient une avance de 12 secondes sur le Britannique Chris Froome et sur l'Australien Michael Matthews.

La cinquième étape, mercredi, viendra conclure la première importante ascension du Tour. L'étape de 160,5 km s'amorcera à Vittel et prendra fin à La Planche des Belles Filles.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer