Nairo Quintana veut réussir un doublé

Nairo Quintana a remporté le Tour d'Italie lors de... (Photo Fabio Ferrari, archives AP)

Agrandir

Nairo Quintana a remporté le Tour d'Italie lors de sa seule participation, en 2014.

Photo Fabio Ferrari, archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniella Matar
Associated Press
Milan

Nairo Quintana souhaite accomplir quelque chose qu'Alberto Contador n'a pu réaliser. Le Colombien tentera de devenir le premier cycliste depuis Marco Pantani en 1998 à gagner le Tour d'Italie et le Tour de France la même année.

Contador avait le même objectif il y a deux ans, mais il a terminé cinquième au TDF après avoir gagné le Giro.

Quintana tentera de relever le défi à compter de vendredi, alors que la 100e édition du Tour d'Italie se mettra en branle sur l'île de Sardaigne.

«Nous n'avons jamais pris un tel pari auparavant, mais nous avons l'impression que nous sommes dans la bonne voie, car je me suis entraîné de manière à être au sommet de ma forme pour ces deux courses, a expliqué le cycliste âgé de 27 ans. Je suis confiant, sinon je n'essaierais pas de gagner deux Grands Tours la même année - je n'ai jamais gagné les deux, mais j'ai atteint le podium, je suis passé près et j'ai même enlevé les honneurs d'un des deux. De plus, c'est excitant de convoiter la victoire lors de la 100e édition, ça rend ce titre encore plus prestigieux.

«Et j'ai l'impression que j'ai amélioré ma résistance physique et que je suis plus mature par rapport à l'an dernier. C'est la raison pour laquelle je crois qu'il est temps que je tente ma chance, puisque ma condition physique est encore très acceptable. Certains cyclistes tentent d'accomplir cet exploit en fin de carrière - je veux m'essayer dès maintenant, pendant que je suis encore jeune.»

Quintana a gagné le Giro lors de sa seule participation, en 2014, et le réputé grimpeur a terminé sur le podium à ses trois participations en carrière au TDF, incluant deux deuxièmes places et une troisième position. Il a aussi triomphé au Tour d'Espagne l'an dernier.

Quintana a déjà gagné une compétition en Italie plus tôt cette année, le Tirreno-Adriatico, en plus de prendre les premier et deuxième échelons de deux courses en Espagne.

«Deux victoires au cumulatif, et une victoire d'étape dans chacune d'elles, sans compter que toutes mes performances et celles de mes coéquipiers ont été jusqu'ici satisfaisantes, a rappelé Quintana. Nous ne pourrions demander plus avant les Grands Tours, et nous espérons poursuivre dans cette veine au Giro.

«Toute l'équipe veut marquer l'histoire et les exploits que nous avons réalisés jusqu'ici cette saison seront difficiles à améliorer lors des prochaines campagnes».

Pour Quintana, un seul adversaire retient son attention: l'Italien Vincenzo Nibali, qui sera la tête d'affiche de la nouvelle équipe Bahreïn-Merida.

«C'est sa course, chez lui, c'est le 100e Giro, a souligné Quintana. Il sera en très grande forme dès le départ, et puisqu'il sera épaulé par sa nouvelle équipe pour la première fois, elle voudra de toute évidence réussir un coup d'éclat.

«Les autres principaux adversaires auront tous des chances semblables, et nous ne devrions pas négliger qui que ce soit.»

Le Tour d'Italie commencera dans la ville portuaire d'Alghero, et la première étape se terminera 203 km plus loin dans la ville d'Olbia, sur la côte nord de l'île de Sardaigne.

Le Giro se terminera le 28 mai avec un contre-la-montre individuel de 28 km reliant le circuit de Formule 1 de Monza à la cathédrale de Milan.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer