La malchance frappe au Tour du Rwanda

Le cycliste Stephen Keeping a subi une fracture... (Etienne Ranger, Archives Le Droit)

Agrandir

Le cycliste Stephen Keeping a subi une fracture de la cheville, jeudi, au Tour du Rwanda, a indiqué le directeur sportif de l'équipe LowestRates, Frédérick Gates (sur la photo).

Etienne Ranger, Archives Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

L'aventure d'un membre de l'équipe gatinoise LowestRates a pris fin, jeudi, au Tour du Rwanda.

Le cycliste Stephen Keeping a subi une fracture à une cheville lors de la quatrième étape de 140 km présentée sous la pluie.

«Il a chuté lourdement et il a été transporté à l'hôpital. Malgré tout, son moral est bon dans les circonstances», a expliqué le directeur sportif de la formation outaouaise, Frédérick Gates.

Keeping a été victime d'une crevaison en frappant une roche. Il a ensuite perdu le contrôle sur la chaussée glissante.

Ses autres coéquipiers ont été plus chanceux. Timothy Rugg, qui a gagné le prologue et la troisième étape, a terminé 17e. Brett Wachtendorf (20e) et Edward Greene (21e) ont aussi franchi le fil d'arrivée au sein du peloton principal. Cameron McPhaden a pris le 44e rang, plus de 21 minutes derrière le vainqueur, le Rwandais Joseph Areruya.

Au classement général, c'est un autre cycliste rwandais, Valens Ndayisenga, qui roule avec le maillot jaune. Wachtendorf se retrouve en dixième position avec un retard de trois minutes et 39 secondes sur le leader.

Vendredi, ce sera place à un tracé montagneux de 125,8 km qui amènera les coureurs entre Mushanga et Musanze.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer